En ce moment
 

La Colombie reste premier producteur de cocaïne du monde

Drogue

(Belga) La Colombie reste le principal producteur de cocaïne du monde avec des hausses record des plantations de coca et de son potentiel de production de cette drogue en 2017, a annoncé mercredi l'Onu.

Les cultures illicites de feuilles de coca se sont accrues de 17% à 171.000 hectares et la capacité de production de cocaïne a augmenté de 31% par rapport à 2016 à 1.379 tonnes, des chiffres inédits depuis le début de ces mesures en 2001, a indiqué l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) dans son rapport annuel présenté à Bogota. "Je veux exprimer ma profonde préoccupation quant à la quantité d'argent que génèrent les drogues illégales", a déclaré le représentant en Colombie de cette agence de l'Onu, Bo Mathiasen. En 2016, la superficie totale des plantations de coca, dont la feuille est la matière première de la cocaïne, atteignait 146.000 ha et la capacité de production de la drogue 866 tonnes. Le département de Colombie le plus affecté reste le Nariño (sud-ouest), frontalier de l'Equateur sur la côte Pacifique, avec une superficie de cultures de coca aussi grande que pour tout le Pérou, deuxième pays du monde en termes de plantations illicites. Des gangs de narco-trafiquants et des groupes dissidents de l'ex-guérilla Farc, désarmée et transformée en parti politique depuis l'accord de paix de 2016, se disputent le contrôle de cette zone stratégique pour l'exportation de la cocaïne vers les Etats-Unis, premier consommateur du monde. Les régions frontalières de l'Equateur et du Venezuela sont celles qui comptent les plus importantes superficies de narco-cultures, selon M. Mathiasen. Ainsi 64% des hausses de plantations illicites ont été enregistrées dans les départements d'Antioquia (nord-ouest), Cauca (ouest), Putumayo (sud) et Norte de Santander (nord-est). Et 80% des cultures sont dans les mêmes lieux depuis dix ans, a-t-il souligné. La Colombie reste ainsi le premier cultivateur de coca et producteur de cocaïne devant le Pérou (43.900 ha) et la Bolivie (24.500), toujours selon l'Onu. Le président colombien Ivan Duque, au pouvoir depuis le 7 août, s'est engagé à supprimer, au cours de ses quatre années de mandat, au moins 140.000 ha de narco-plantations, dont l'augmentation préoccupe Washington. (Belga)

Vos commentaires