En ce moment
 
 

La convention africaine de la BD attire les cosplayers sud-africains

A découvrir

Afrique du Sud

Portant capes, masques, oreilles d'elfes en pointe et spectaculairement maquillés, des fans de BD se sont réunis ce week-end dans la plus grande ville d'Afrique du Sud pour la deuxième édition de l'évènement Comic Con Africa.

Vêus comme leur super-héros préféré, les "cosplayers" se sont promenés dans un centre des congrès de Johannesburg, où ils ont rencontré des écrivains, des illustrateurs et d'autres passionnés.

"C'est la première fois que je viens ici. J'en ai tellement entendu parler que j'ai voulu en faire l'expérience", a déclaré Nishen Deepchand sous son masque noir de Batman.

"J'ai aussi fait équipe avec Tinkerbell (la fée Clochette). C'est une histoire d'amour spéciale mais personne n'est au courant, alors ne le dites pas à la Batgirl", plaisante-t-il.

Parmi les invités d'honneur de cette année figure Loyiso Mkize, un artiste à l'origine du premier super-héros d'Afrique du Sud. Son histoire illustrée en trois volumes de "Kwezi" - un garçon de 19 ans qui découvre qu'il a des superpouvoirs - a été un succès dans le pays.

"La base de fans a grossi pour atteindre des dizaines de milliers de personnes", a-t-il dit à l'AFP. "C'est un exploit incroyable, surtout pour une industrie en Afrique du Sud où nous pensions qu'il n'y avait pas d'industrie" de la bande dessinée.

M. Mkize fait partie d'un mouvement croissant d'illustrateurs africains qui s'efforcent d'apporter plus de diversité sur la scène mondiale de la BD.

Depuis 2013, la start-up nigériane Comic Republic a créé une série de super-héros appelés "Africa's Avengers" par les fans. Et en 2015, Roye Okupe, d'origine nigériane, a lancé la saga futuriste "E.X.O. - The Legend of Wale Williams".

L'année dernière, les studios Marvel ont sorti "Black Panther", le premier film de super-héros à succès avec une distribution entièrement noire.

"Créer le premier super-héros d'Afrique du Sud a été la première étape. Mais poursuivre cet héritage et continuer l'histoire et le récit avec nos lecteurs a été un voyage", a dit M. Mkize.

sch/jlb/cls

Vos commentaires