En ce moment
 

La Défense australienne enquête sur des exactions présumées en Afghanistan

(Belga) Un rapport confidentiel de la Défense australienne s'interroge sur le comportement des unités spéciales en Afghanistan. Des enquêtes spécifiques ont été ouvertes au sein de l'armée à propos de crimes de guerre présumés, rapportent vendredi les médias australiens.

Un rapport a été commandé en 2016 par le commandant des unités spéciales, le général-major Jeff Sengelman. La sociologue Samantha Crompvoets a interviewé des soldats et des membres du personnel militaire. De ces entretiens, la chercheuse a conclu que des membres du Special Air Service Regiment (SASR) et des commandos avaient eu recours à de la violence "non autorisée et illégale" pendant leurs opérations en Afghanistan. Ces soldats affichent un "mépris pour la vie et la dignité humaine", ajoute ce rapport. Les exactions étaient "profondément ancrées dans la culture" des unités spéciales et étaient dues à un "manque total de responsabilité". Ces conclusions n'avaient jamais été rendues publiques mais la direction de l'armée a ordonné des enquêtes complémentaires à propos d'allégations de crimes de guerre non mentionnés dans le rapport. Le ministère de la Défense a affirmé vendredi que l'inspecteur-général de la Défense avait également ouvert une enquête et qu'il formulera des recommandations. Andrew Hastie, un député australien membre de la commission du renseignement et de la sécurité et ancien membre des SASR entre 2010 et 2015, a affirmé que les allégations devaient être prises au sérieux. (Belga)

Vos commentaires