En ce moment
 

La majeure partie de la drogue saisie en Amérique latine était destinée à la Belgique

Drogue

(Belga) Depuis début 2017, les autorités portuaires de ports en Amérique latine et dans les Caraïbes, soutenues par un programme de contrôle des containers des Nations-Unies, ont intercepté plus de 50 tonnes de cocaïne destinées à l'Europe. Environ 30 tonnes de cette drogue était destinée à la Belgique.

Le Container Control Program (CCP) est soutenu par l'Office des Nations-Unies contre la drogue et le crime (UNODS) et l'Organisation mondiale des douanes. Ce programme offre un appui aux services de police dans la lutte contre le trafic de drogue, d'armes, de la faune et flore protégées et autres trafics. Le programme offre ainsi une expertise, une analyse des risques, des formations et tente de renforcer l'échange d'informations. En Amérique latine et dans les Caraïbes, où le programme est mis en place dans 14 pays, 44,4 tonnes de cocaïne ont été saisies l'an dernier. Cette année, jusqu'en août, 31,7 tonnes avaient déjà été interceptées. Sur 44,4 tonnes saisies en 2017, 31 tonnes étaient destinées à l'Europe dont au moins 22 tonnes vers la Belgique. Cette année (jusqu'en août), sur les 31,7 tonnes saisies, 22 tonnes devaient rejoindre l'Europe dont 11 tonnes vers la Belgique. "Nous collaborons en étroite collaboration avec la police fédérale et la douane en Belgique", explique Bob Van Den Berghe, coordinateur régional de l'UNODS. Selon lui, un meilleur flux d'informations entre la Belgique et ces pays peut encore conduire à des meilleurs résultats. "Anvers est un port ouvert en comparaison avec Rotterdam qui dispose de terminaux fermés. Rotterdam est aussi très automatisé, cela joue un rôle", souligne M. Van Den Berghe pour expliquer le transit de drogue vers Anvers plutôt que Rotterdam. M. Van Den Berghe, qui travaille au Panama, sera présent en Belgique les 11 et 12 septembre lors d'une réunion d'experts organisée par la Commission européenne sur le trafic de drogue. La Commission financera prochainement le programme. Les plus grands donateurs sont actuellement les USA et le Canada. (Belga)

Vos commentaires