En ce moment
 
 

La police de la plus grande ville du Pakistan apprend le roller "pour contrôler la criminalité en rue" (vidéo)

La police de la plus grande ville du Pakistan apprend le roller
 
 

Un groupe de policiers de Karachi, la plus grande ville du Pakistan, se tient soigneusement en équilibre sur des rollers dans un centre de formation, puis saute par-dessus un escalier. Tout cela fait partie de la formation rigoureuse d'une nouvelle unité armée de rollers, qui se déroule depuis plus d'un mois, dans le but de lutter contre les vols et le harcèlement dans les rues de la ville.

Glissant en cercle avec leurs armes pointées vers l'intérieur, l'unité de 20 membres composée de 10 hommes et 10 femmes soulève et abaisse les armes déchargées à l'unisson. "Nous avons senti que nous devions trouver une approche innovante pour contrôler la criminalité de rue", explique Farrukh Ali, chef de l'unité, expliquant que les officiers en rollers pouvaient plus facilement chasser les voleurs en motocyclette à travers cette ville de 20 millions d'habitants.

Il a admis que la police en roller ne pouvait pas être déployée dans de nombreuses parties de Karachi en raison du mauvais état des routes et des trottoirs inégaux, mais qu'ils seraient envoyés dans des lieux publics avec une incidence plus élevée de vol et de harcèlement.

"Ce n'est que le début", a déclaré Aneela Aslam, un officier de l'unité. "Ces rollers nous seront vraiment bénéfiques. Avec cet entraînement, nous pouvons atteindre très rapidement des allées étroites où il est généralement difficile d'aller."

Des problèmes de sécurité ont été soulevés lorsque les premières images de la formation de l'unité de Karachi ont montré des officiers portant des armes plus lourdes, mais le chef de l’unité a rassuré en expliquant qu’elle ne porterait que des armes de poing, ce qui réduirait le risque de ricochet des balles. Il a aussi ajouté qu'il y aura certains endroits, tels que les centres commerciaux, où les agents ne seront pas armés.

La police en roller - qui suit les traces d'unités similaires en Europe et ailleurs dans le monde - devrait commencer officiellement le mois prochain, mais elle a récemment été repérée à l'extérieur du stade où se déroule le tournoi de cricket de la Super League du Pakistan. Et ils ont également commencé à pratiquer des patrouilles sur le front de mer animé de Karachi.

"Ils (les criminels) viennent à vélo, arrachent des téléphones portables ou des sacs à main aux passants et s'enfuient. Les voir (les policiers) s'entraîner ici nous donne une bonne impression. Cela nous donne un sentiment de sécurité", admet un passant.




 

Vos commentaires