En ce moment
 
 

La propriétaire de salons de massages devient l'amie gênante de Trump

La propriétaire de salons de massages devient l'amie gênante de Trump
© Isopix & Facebook Cindy Yang

Des responsables démocrates ont demandé lundi aux services de renseignement américains d'ouvrir une enquête sur la propriétaire d'une chaîne de spas de Floride accusée d'avoir monnayé un accès au président Donald Trump. Li "Cindy" Yang est notamment à la tête du salon de massages et de soins corporels Orchids Of Asia, dans lequel s'était rendu le propriétaire de l'équipe de football américain des New England Patriots, Robert Kraft, un proche de Donald Trump, inculpé en février pour avoir sollicité les services de prostituées.

Un selfie circulant en ligne montre Mme Yang en compagnie de Donald Trump dans sa résidence privée de Mar-a-Lago, en Floride, lors d'une soirée organisée à l'occasion du Super Bowl, la finale du championnat de football américain.


Une personne peu scrupuleuse?

Selon le quotidien The Miami Herald et le magazine Mother Jones, l'entrepreneuse d'origine chinoise serait derrière GY US Investments LLC, une société de conseil offrant à des clients chinois l'opportunité de rencontrer et d'échanger avec le président et ses proches.

"Si elle s'avéraient exactes, ces accusations soulèveraient de sérieuses questions en matière de contre-espionnage", ont écrit Adam Schiff et Jerry Nadler, présidents respectifs des commissions du Renseignement et Judiciaire de la Chambre des représentants, dans une lettre adressée aux responsables du FBI, des services secrets et des services nationaux de renseignement.

"Les activités de Mme Yang pourraient n'être que celles d'une personne peu scrupuleuse ayant prétendument monnayé un accès à des hommes politiques, mais elles pourraient également donner à des gouvernements rivaux, ou à leurs agents, un accès à ces mêmes hommes politiques afin d'obtenir potentiellement des informations pour les faire chanter ou dans d'autres buts encore plus néfastes", ont-ils dénoncé.

La présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi et le chef des sénateurs démocrates Chuck Schumer ont parlé de faits "très préoccupants" et demandé l'ouverture d'une enquête au patron du FBI Christopher Wray.

Vos commentaires