En ce moment
 
 

La République dominicaine sous la menace d'une "épidémie" de dengue: les premiers touchés sont les enfants

La République dominicaine sous la menace d'une
©BELGA

"Autopsie en cours", indique le certificat de décès de Luz Alba, 5 ans. Pour sa mère, la cause de sa mort est évidente: "la dengue". En République dominicaine, les médecins mettent en garde contre les ravages du virus, mais les autorités refusent de parler d'"épidémie". Les chiffres du bulletin du ministère de la Santé sont alarmants: 3.433 cas de dengue ont été recensés entre le mois de janvier et le 22 juin dans ce pays qui compte 10 millions d'habitants, contre 1.558 cas sur toute l'année 2018.

Et les premiers touchés sont les enfants. Les moins de 15 ans représentent 86% des cas répertoriés et trois enfants ont succombé à cette infection virale transmise par le moustique Aedes aegypti, depuis le début de l'année. Le mode de transmission de la dengue est similaire à celui du paludisme: des femelles moustiques s'infectent en piquant une personne porteuse du virus, qu'elles inoculent ensuite à d'autres humains. Fièvre, nausées, courbatures et vomissements sont les symptômes les plus courants. Selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), la moitié de la population mondiale est aujourd'hui exposée au risque de cette maladie qui est moins meurtrière que le paludisme mais peut entraîner de graves complications. En République dominicaine, la dengue est endémique, mais après une forte baisse du nombre de cas ces trois dernières années, la maladie est revenue "en force et elle est très agressive", explique l'infectiologue Clemente Terrero. "L'épidémie ne fait que commencer et nous devons nous préparer au pire", prévient-il.

Vos commentaires