En ce moment
 

La Turquie refuse à nouveau de lever l'assignation à résidence du pasteur Brunson

La Turquie refuse à nouveau de lever l'assignation à résidence du pasteur Brunson
Le pasteur américain Andrew Craig Brunson à son arrivée le 25 juillet 2018 dans sa maison d'Izmir en Turquie où il a été placé en résidence surveillée après près de deux ans d'emprisonnement -

Un tribunal turc a rejeté mercredi un nouvel appel du pasteur américain Andrew Brunson demandant la levée de son assignation à résidence et de son interdiction de quitter le territoire, ont rapporté les médias.

Selon l'agence de presse étatique Anadolu, un tribunal d'Izmir (ouest) a rejeté mercredi le recours qui avait été déposé par le pasteur, précisant toutefois qu'une autre cour allait examiner sa requête.

L'avocat turc du pasteur, Cem Halavurt, a confirmé à l'AFP qu'un autre tribunal d'Izmir allait étudier la demande de son client.

Andrew Brunson, originaire de Caroline du Nord, a été arrêté en octobre 2016 par les autorités turques qui l'accusent d'espionnage et d'activités "terroristes".

Après plus d'un an et demi de détention préventive, il a été placé en juillet en résidence surveillée, en dépit des appels répétés du président américain Donald Trump à le libérer et le renvoyer aux Etats-Unis.

La Maison Blanche a fait savoir mardi que M. Trump ressentait "beaucoup de frustration du fait que le pasteur ne soit pas libéré".

Cette affaire a déclenché une crise diplomatique entre Ankara et Washington, deux alliés au sein de l'Otan, qui a provoqué l'effondrement de la livre turque ces derniers jours.

Les Etats-Unis ont notamment imposé des sanctions contre les ministres turcs de l'Intérieur et de la Justice, accusés d'avoir joué un rôle central dans la détention du pasteur Brunson. Ankara a répliqué mercredi par des mesures similaires.

Etabli en Turquie depuis une vingtaine d'années, le pasteur Brunson, qui rejette les accusations d'Ankara, dirigeait une petite église protestante dans la province d'Izmir avant son arrestation.

Le procès d'Andrew Brunson est toujours en cours et la prochaine audience est prévue le 12 octobre.

L'an dernier, le président turc Recep Tayyip Erdogan avait évoqué l'idée d'échanger ce pasteur contre le prédicateur Fethullah Gülen, exilé aux Etats-Unis et qu'Ankara accuse d'avoir ourdi le putsch manqué de 2016. Un scénario rejeté par Washington.

Andrew Brunson a été arrêté dans le cadre des vastes purges lancées après le putsch avorté.

Vos commentaires