En ce moment
 

Le Canada demande à l'Iran d'expliquer le décès d'un Irano-Canadien

(Belga) Le gouvernement canadien a exhorté lundi l'Iran à lui fournir des explications sur le décès dans une prison iranienne d'un universitaire et écologiste irano-canadien, moins d'un mois après son arrestation.

"Le Canada est préoccupé par les circonstances entourant la mort de M. Seyed-Emami. Nos pensées sont avec sa famille", a réagi sur Twitter le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, Omar Alghabra. "Le Canada a demandé aux autorités iraniennes de fournir des réponses", a-t-il souligné. Kavous Seyed Emami, 63 ans, directeur de la Fondation pour la faune persane qui oeuvre à la protection des espèces menacées en Iran, avait été arrêté avec sept de ses collègues le 24 janvier. Son décès a été annoncé par sa famille et sur les réseaux sociaux samedi. Son fils Ramin Seyed Emami, un musicien réputé, a indiqué dimanche que la police avait informé sa mère de son "suicide" vendredi. "Je ne crois pas à cette version", a-t-il réagi. Amnesty International a de son côté exigé lundi une "autopsie indépendante" face à la volonté de Téhéran de "cacher toute preuve de torture et d'un possible meurtre". M. Seyed Emami "était détenu dans la prison d'Evin où les prisonniers sont constamment surveillés et privés de leur biens personnels. Il aurait été quasiment impossible pour lui de commettre un suicide", a fait valoir dans un communiqué la directrice adjointe d'Amnesty International, Magdalena Mughrabi. Le Canada et l'Iran ont fermé leurs ambassades respectives à Téhéran et à Ottawa en 2012, à la suite de la rupture des relations diplomatiques décrétée à l'époque par le gouvernement canadien. (Belga)

Vos commentaires