En ce moment
 
 

Le crash de l'avion ukrainien causé par un tir de missile iranien? Un ancien chef militaire à l'Onu nous explique

Le crash de l'avion ukrainien causé par un tir de missile iranien? Un ancien chef militaire à l'Onu nous explique
© Image Belga
 
 

Le Boeing 737 qui s'est écrasé mercredi près de Téhéran a sans doute été abattu par un missile iranien, probablement par erreur, a affirmé jeudi le Premier ministre canadien Justin Trudeau en s'appuyant sur des sources de renseignement canadiennes et alliées. L'Iran a aussitôt demandé au Canada de lui fournir ses informations, en parlant de "mises en scènes douteuses".

Jeudi soir, l'agence américaine en charge de la sécurité des transports (NTSB) a annoncé que les Etats-Unis allaient participer à l'enquête sur le crash. La catastrophe, qui a entraîné la mort de 176 personnes, majoritairement des Iraniens et des Canadiens, est survenue peu après des tirs de missiles par Téhéran sur des bases utilisées par l'armée américaine en Irak.

Aujourd'hui, une question se pose. Quelle est la probabilité qu'un missile atteigne ainsi un avion de ligne et puisse le confondre avec un avion de chasse ? Le général français, Dominique Trinquand, ancien chef militaire à l'Onu, nous donne quelques explications.

Si ce tir est iranien, était-il intentionnel ou accidentel ?

- Il est probable qu'il est accidentel. Séparons bien les choses. Les Iraniens tirent des missiles vers des bases américaines en Irak à partir de bases qui sont à 600 kilomètres de Téhéran. Il s'attendent cependant à tout moment à ce que les Américains répliquent. Leur défense anti-aérienne, en particulier autour de Téhéran, est activée. L'avion ukrainien qui venait de décoller de Téhéran a peut-être eu une attitude qui a prêté à confusion pour la défense anti-aérienne qui a lancé un missile dans cette direction. C'est l'hypothèse que l'on peut évoquer.

Un avion de ligne se détecte-t-il facilement? 

- Oui ça se détecte facilement. Les informations que nous avons aujourd'hui parlent d'un missile anti-aérien, qui est un missile à très courte portée et qui réagit extrêmement vite. Il est sur un système mobile. Il y a probablement eu un problème de coordination. Ces informations sont données naturellement par les alliés. Pour prouver leur bonne foi, les Iraniens n'ont qu'une solution: celle de donner les boîtes noires de façon à ce qu'une enquête objective puisse être faite sur cet incident.


 




 

Vos commentaires