En ce moment
 
 

Le groupe Spinelli, un aiguillon pluraliste pour défendre une Europe fédérale

L'ancien Premier ministre Guy Verhofstadt et le leader des Verts européens, Daniel Cohn-Bendit, ont annoncé mercredi la naissance du groupe Spinelli, un réseau de personnalités diverses qui entendent promouvoir un projet fédéral pour l'Union européenne. "Le conseil européen (où se réunissent périodiquemnet les 27 dirigeants européens, ndlr), c'est un peu le syndicat des intérêts nationaux. Le groupe Spinelli sera, lui, le syndicat des intérêts européens", a assuré Guy Verhofstadt, aujourd'hui chef du groupe libéral au Parlement européen. "Nous voulons aller vers une Europe post-nationale car on n'arrive plus à donner de réponses aux problèmes au niveau national", a renchéri Daniel Cohn-Bendit, citant en exemple les défis posés aujourd'hui par la mondialisation, l'Afghanistan ou encore le Proche-Orient. Rassemblant pour l'heure des politiciens et des intellectuels, le groupe compte s'ouvrir aux citoyens pour ouvrir de "nouveaux chantiers" européens, comme la création d'une armée commune ou l'alimentation du budget européen par des ressources propres. Ce réseau sera dirigé par un comité de 33 personnalités parmi lesquelles on retrouve l'ancien président de la Commission européenne Jacques Delors, le Prix Nobel Amartya Sen, le philosophe français Jean-Marc Ferry ou encore l'historien Elie Barnavi. Deux fois par an, juste avant la tenue d'un sommet des dirigeants européens, ceux-ci se réuniront pour exprimer des positions pro-européennes sur les questions d'actualité. Une rencontre annuelle de tous les membres et sympathisants est déjà programmée chaque 9 mai, jour de la fête de l'Europe. Infos: www.spinelligroup.eu. (EDR)

Vos commentaires