En ce moment
 

Le Joker dévoile ses origines au CinemaCon de Las Vegas

Le Joker dévoile ses origines au CinemaCon de Las Vegas
Todd Phillips au CinemaCon de Las Vegas pour présenter son "Joker"VALERIE MACON

Les origines du Joker, l'ennemi juré de Batman et peut-être le "méchant" le plus connu de la culture populaire, ont été dévoilées mercredi. Ou tout du moins celles de la dernière version de ce personnage, jouée par Joaquin Phoenix dans un film attendu pour l'automne.

Les studios Warner Bros. ont présenté au festival CinemaCon de Las Vegas la bande-annonce tant attendue du film "Joker" de Todd Phillips ("Starsky et Hutch"), mettant à l'honneur ce clown psychopathe qui sévit dans la ville imaginaire de Gotham City.

Pour les fans, les interprétations sur grand écran de ce personnage ultra-charismatique sont suivies de près et décortiquées.

Et après Jack Nicholson, Heath Ledger - oscarisé pour ce rôle - et Jared Leto, c'est Joaquin Phoenix ("Gladiator", "Her") qui a l'honneur de revêtir le masque de clown.

La bande-annonce de ce film, le premier à se concentrer non sur Batman mais sur son ennemi, présente une version du Joker assez différente de celles déjà connues: celle d'un homme solitaire et peu charismatique qui se fait agresser dans la rue et passe son temps libre à aider sa mère.

"Ma mère me dit toujours de sourire", explique-t-il.

Comment la transformation en criminel se fait-elle? Aux spectateurs de l'imaginer pour l'instant.

Un mystère qu'a voulu préserver Todd Phillips à Las Vegas. "Je n'ai pas grand-chose à dire sur ce film", a-t-il déclaré, précisant qu'il voulait que le résultat final soit "une surprise".

Le film a fait l'objet de trop de spéculations, a regretté le réalisateur des deux suites de "Very Bad Trip", ajoutant notamment: "Je suppose qu'il faut s'y attendre quand vous racontez les origines d'un personnage aimé de tous, qui n'a pas d'origine définie".

Dans la bande dessinée, l'éditeur D.C. Comics n'a en 80 ans jamais fixé d'origine pour ce personnage mystérieux, jouant ainsi avec les fantasmes des fans.

Avec ce film, l'enjeu pour D.C., à la traîne face à son concurrent Marvel dans les adaptations cinématographiques, est d'enfin connaître un grand succès critique après celui, commercial, de "Wonder Woman".

La suite des aventures de la guerrière Amazone, "Wonder Woman 1984", sont d'ailleurs attendues en 2020 alors qu'un autre super-héros de l'écurie, Shazam, va s'envoler dans les salles de cinéma américaines ce week-end.

"Joker" doit lui sortir en France et aux Etats-Unis en octobre 2019.

Vos commentaires