Le Mercosur va négocier un accord de libre-échange avec le Canada

(Belga) Paraguay, Argentine, Brésil et Uruguay ont lancé formellement vendredi à Asuncion des négociations pour un traité de libre-échange entre le Mercosur et le Canada.

"Nous lançons officiellement les négociations et donnons instruction pour que, d'ici deux semaines, le processus de négociation démarre dans la ville canadienne d'Ottawa", du 20 au 23 mars, a annoncé le chef de la diplomatie paraguayenne, Eladio Loizaga. Dans une déclaration conjointe, les ministres ont dit viser un "accord de commerce global Canada-Mercosur", avec "un engagement partagé pour la libéralisation du commerce et l'ouverture des marchés". Selon le ministre argentin des Affaires étrangères, Jorge Faurie, les deux parties espèrent signer ce traité de libre-échange d'ici la fin de l'année. Le Mercosur, marché commun sud-américain, est par ailleurs engagé depuis bientôt 20 ans avec l'Union européenne dans des discussions en vue d'un accord de libre-échange, compliqué notamment par les réticences des agriculteurs européens. "Je pense que cela va être plus rapide que les négociations avec l'Union européenne", a assuré M. Faurie. "Nous savons sur quoi nous allons discuter et échanger". Le dialogue avec le Canada, représenté par son ministre du Commerce François-Philippe Champagne, portera notamment sur l'accès aux marchés de biens et services, les questions d'emploi, l'environnement ou encore les petites et moyennes entreprises. Par ailleurs, une nouvelle réunion d'experts, sur les discussions avec l'UE, aura lieu mardi à Asuncion. "Il y a une volonté politique d'avancer le plus tôt possible avec l'Union européenne", a assuré le ministre paraguayen. La semaine dernière, les représentants des deux parties n'avaient pas réussi à finaliser leurs négociations et avaient décidé de les prolonger d'au moins deux semaines. "Les derniers détails sont les plus pesants, les plus compliqués", a commenté le ministre argentin, mais "les deux blocs ont la volonté de faire aboutir cet accord" et "si nous ne bouclons pas (cet accord) cette année, nous ne le bouclerons jamais". (Belga)

Vos commentaires