En ce moment
 

Le meurtre, première cause de décès des jeunes salvadoriens

(Belga) Les jeunes savadoriens de 15 à 29 ans risquent avant tout de mourir tués plus que de toute autre cause de décès, selon un rapport de l'ONU publié jeudi.

Les jeunes sont les "principales victimes de la violence", endémique au Salvador où ont été commis 44.343 meurtres au cours des dix dernières années, selon un rapport du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). Dans ce pays d'environ 6,5 millions d'habitants, dont quelque 2 millions entre 15 et 29 ans (30% de la population), "les meurtres sont devenus la principale cause de décès des jeunes hommes, bien avant les maladies ou toute autre cause", selon le rapport du PNUD sur le Salvador. "Durant la période 2007-2017, le taux d'homicide chez les jeunes est de 53,4% supérieur à celui chez les adultes", a souligné le représentant du PNUD au Salvador, Christian Salazar. Selon l'étude de l'agence onusienne, 49,1% des jeunes vivent dans des quartiers où règne l'insécurité. Pour les autorités salvadoriennes, la violence est due principalement aux bandes de délinquants qui contrôlent des quartiers entiers pour se livrer au racket et au trafic de drogue. Pour la seule année 2017, a calculé le PNUD, les violences dont ont été victimes les jeunes a coûté au pays au moins 605 millions de dollars en services de santé, de soutien psychologique et en programmes de prévention. L'agence onusienne a souligné l'impact du chômage et du "fort taux de déscolarisation", plus particulièrement dans le monde rural: en 2017, "28,6% des jeunes entre 15 et 29 ans n'étaient ni au travail ni à l'école ou à l'université". (Belga)

Vos commentaires