En ce moment
 
 

L'ouragan Delta s'éloigne du Mexique en direction des Etats-Unis

 

A découvrir

METEO
 

Rafales violentes, rues inondées par des pluies torrentielles: l'ouragan Delta se rapproche jeudi des Etats-Unis, après s'être abattu sur le sud-est du Mexique, laissant derrière lui de la casse mais pas de de victime.

Au terme de sa traversée du Golfe du Mexique, Delta s'est renforcé en catégorie 2, sur une échelle qui en compte 5, selon le Centre américain des Ouragans (NHC) basé à Miami, en Floride.

Soufflant avec des rafales allant jusqu'à 155 km/h, l'ouragan était situé à 06H00 GMT à 780 kilomètres des côtes de la Louisianne et se déplaçait à une vitesse de 28 km/h, selon le dernier bulletin du NHC.

La station balnéaire de Cancun, dans la péninsule du Yucatan, dans le sud-est du pays, est jonchée d'arbres arrachés, de pylônes électriques à terre. De nombreuses maisons et édifices ont été endommagés.

Il en va de même dans les villes côtières voisines de Playa del Carmen et Cozumel qui restent privées d'électricité après le passage de l'ouragan à l'aube.

Dans la soirée, Delta se trouvait dans le Golfe du Mexique, à 45 km au nord-est de la ville de Dzilam et 110 km au nord-est de Progreso, dans le Yucatan, selon la Commission Nationale de l'Eau (Conagua).

Mais les effets de l'ouragan continuent de secouer la région. Des lignes électriques, des panneaux de signalisation et de publicité ont été arrachés, ont observé les journalistes de l'AFP.

"Nous n'avons aucune notification (...) de décès causés par cet ouragan", a indiqué de son côté Alberto Ortega, de la protection civile.

Avec des vents atteignant 175 km/h, le cyclone est entré dans la péninsule du Yucatan près de la ville de Puerto Morelos, entre les stations touristiques de Cancún et de Playa del Carmen, selon le NHC.

- Touristes à l'abri -

Quelque 41.000 touristes qui se trouvaient dans l'Etat de Quintana Roo ont été évacués rapidement à l'approche de l'ouragan, selon un message télévisé du gouverneur, Carlos Joaquin.

Nombre de ces touristes ont avoué que la peur initiale face à la tempête avait cédé le pas à la colère d'avoir été contraints d'évacuer.

"L'hôtel était solide, nous aurions pu y rester", a déclaré à l'AFP Janet, une Américaine de 67 ans qui a préféré ne pas donner son nom de famille.

"Nous allons être ici encore une autre nuit parce que les routes sont fermées. J'ai un vol pour les Etats-Unis demain, comme les autres voyageurs", a-t-elle ajouté, visiblement bouleversée.

Roberto Cintron, président de l'Association hôtelière de Cancun, Puerto Morelos et Isla Mujeres, a indiqué à l'AFP que sur ces 41.000 touristes, 85% sont mexicains et les autres étrangers, principalement américains.

Plusieurs touristes ont déploré ne pas être autorisés à partir, d'autant que les aéroports sont toujours fermés.

"Je vis en Floride. Là-bas, nous avons tout le temps des ouragans. Et souvent, nous n'évacuons pas parce que nous avons une construction solide", s'emporte Steve Munich, un Américain de 60 ans.

"Je leur ai dit: 'ça va aller, je m'enferme dans ma chambre', mais ils ont dit 'non, vous devez partir'", raconte-t-il. "Piégé avec 4 000 personnes, ce n'est pas vraiment mieux que d'être dans ma chambre", ajoute l'Américain.

À Cancun, plus de 160 abris avaient été mis en place.

"Nous n'avons pas profité de l'endroit. Nous étions venus pour nous détendre à cause du coronavirus et passer du temps au grand air", explique Jonathan Rogers, 30 ans, descendu de Mexico à l'Aquamarina Beach Hotel de Cancun.

Maria Alexandra Gonzalez, 34 ans, touriste du Costa Rica, a été priée de monter à bord d'un bus avec sa valise de 25 kilos et un chapeau qu'elle n'a jamais porté, car les pluies sont continues depuis son arrivée à Cancun.

"Nous n'avons pas eu beaucoup de soleil et c'est dommage. Nous n'avons pas pu sortir ni voir d'autres endroits", déplore-t-elle.

- Nombre d'ouragans record -

Cette situation est un nouveau coup dur pour Cancun et ses environs, qui avaient déjà connu une baisse spectaculaire de la fréquentation touristique à la suite de la pandémie.

Le tourisme représente plus de 8% du produit intérieur brut du Mexique, quatrième pays au monde le plus touché par le nouveau coronavirus, avec 82.348 décès et près de 800.000 cas confirmés.

Delta est la 26e tempête portant un nom dans une saison des ouragans dans l'Atlantique inhabituellement agitée, durant laquelle plusieurs records ont été battus. A cause de l'épuisement de la liste des noms prévus, les météorologues ont commencé à les identifier en s'aidant de l'alphabet grec.

 




 

Vos commentaires