Le musée norvégien Kon-Tiki va rendre des pièces archéologiques à l'Île de Pâques

Le musée norvégien Kon-Tiki va rendre des pièces archéologiques à l'Île de Pâques
El presidente chileno, Sebastián Piñera (d), estrecha la mano del rey Harald V de Noruega el 27 de marzo de 2019 en el palacio de La Moneda de SantiagoMartín Bernetti

Des représentants du musée norvégien Kon-Tiki d'Oslo et du ministère chilien de la Culture ont signé un accord qui entérine la restitution de milliers de pièces archéologiques de l'Île de Pâques emportées à la moitié du XXe siècle par le célèbre explorateur Thor Heyerdahl.

La signature a eu lieu jeudi lors d'une cérémonie à Santiago fermée à la presse et en présence du couple royal norvégien, Harald V et Sonja Haraldsen, présent au Chili pour une visite officielle.

"En tant que ministre, nous avons la mission de répondre à la demande juste du peuple Rapa Nui (nom polynésien de l'Île de Pâques, comme de ses habitants et de leur langue) de récupérer son patrimoine culturel", a déclaré la ministre chilienne de la Culture et du Patrimoine, Consuelo Valdés, dans un communiqué.

"Nous avons franchi aujourd'hui un pas supplémentaire avec cet accord historique avec la Norvège, qui permettra le retour de pièces d'une valeur symbolique et culturelle très importante pour l'île", a-t-elle ajouté.

De son côté, Martin Biehl, le directeur du musée Kon-Tiki, a affirmé que "notre intérêt commun est que tous les objets soient rendus et puissent surtout aller à un musée bien équipé". Il a également souligné que le processus de restitution "prendra du temps".

Le fils de l'explorateur Thor Heyerdahl Jr., qui avait accompagné son père à l'âge de 17 ans lors d'une de ses expéditions en 1955 sur l'île de Pâques, était également présent à Santiago.

"La restitution revient à tenir la promesse de mon père aux autorités de Rapa Nui qui était que les objets soient rendus après avoir été analysés et exposés", a déclaré Heyerdahl Jr.

Thor Heyerdahl (1914-2002) s'était rendu célèbre en 1947 lors de l'expédition Kon-Tiki, traversée en radeau entre le Pérou et des îles polynésiennes destinée à expliquer le peuplement de l'Océanie.

Le Chili négocie aussi avec le British Museum de Londres la restitution d'une des statues géantes ("moai") de l'île.

Vos commentaires