En ce moment
 

Le Népal pratique la "diplomatie du rhino" avec la Chine

Le Népal pratique la
Des milliers de rhinocéros unicornes arpentaient autrefois les plaines du Népal. Mais leur population a drastiquement diminué en raison du braconnage et de l'extension de l'habitat humain.Prakash MATHEMA

Le Népal a offert jeudi à la Chine un couple de rhinocéros à une corne, un geste à visée diplomatique à l'attention de son puissant voisin et investisseur.

Rudra et Rupsi, un mâle et une femelle, ont embarqué à bord d'un avion à destination de Guangzhou, où ils seront relâchés dans un parc. Un autre couple va suivre prochainement.

"J'espère que cet échange aidera à renforcer l'amitié entre nos pays", a déclaré jeudi le Premier ministre népalais K.P. Sharma Oli, lors d'une cérémonie à laquelle assistait l'ambassadeur de Chine au Népal, Yu Hong.

Katmandou s'efforce actuellement de resserrer ses liens avec son voisin chinois, duquel il espère notamment des investissements dans les infrastructures et un meilleur approvisionnement en énergie.

Le mois dernier, M. Oli a signé en Chine des accords dont un portant sur la construction d'une ligne de chemin de fer reliant les deux pays à travers l'Himalaya.

La "diplomatie du rhinocéros" n'est pas nouvelle pour le Népal, qui a déjà offert au moins 22 de ces animaux à plusieurs pays, dont six aux Etats-Unis et quatre à l'Inde.

Le chef du département népalais des parcs et de la protection de la vie sauvage, Man Bahadur Khadka, a assuré à l'AFP que les rhinocéros "allaient bien" quand ils ont été embarqués, dans des caisses, à bord de l'avion.

Des milliers de rhinocéros unicornes arpentaient autrefois les plaines du Népal. Mais leur population a drastiquement diminué en raison du braconnage et de l'extension de l'habitat humain.

Grâce aux efforts dans la lutte contre le braconnage, la population a régulièrement augmenté jusqu'à s'élever à près de 650 rhinocéros actuellement, dont 600 dans le parc national de Chitwan.

Les cornes de rhinocéros sont prisées pour leurs supposées vertus médicinales en Asie du Sud-Est, et en Chine.

Vos commentaires