En ce moment
 

Le patron d'Apple, Tim Cook, appelle la Chine à continuer d'ouvrir son économie

Le patron d'Apple, Tim Cook, appelle la Chine à continuer d'ouvrir son économie
Apple CEO Tim Cook has been a critic of the US-China trade war that has spooked global marketsLaurent FIEVET, Ng Han Guan
Chine

Le patron d'Apple Tim Cook a enjoint samedi Pékin de continuer à ouvrir son économie à l'heure où des rivaux chinois du géant informatique rognent ses bénéfices tandis qu'il se retrouve au milieu du conflit commercial sino-américain.

"Nous avons vu la Chine changer et évoluer (...), nous l'encourageons à continuer à s'ouvrir", a-t-il déclaré lors d'un discours au Forum sur le développement de la Chine samedi à Pékin.

"Nous voyons cela comme essentiel non seulement pour que la Chine atteigne tout son potentiel mais aussi pour que l'économie mondiale prospère", a-t-il ajouté.

Apple, en janvier, avait révélé que son chiffre d'affaires en Chine avait plongé de près de 27% lors du précédent trimestre.

Une dégringolade qui était attendue après un avertissement sur résultats en décembre lors duquel la firme à la pomme avait admis que ses ventes d'iPhones et ses bénéfices en général ressortiraient en deçà des prévisions à cause du ralentissement économique en Chine et des tensions commerciales avec Washington.

Des concurrents chinois pratiquant des prix de vente inférieurs aux siens comme Huawei, Xiaomi et Oppo ont aussi grignoté les parts de marché chinoises du géant de la high tech.

Tim Cook est par ailleurs un ardent critique de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine qui fait trembler les marchés depuis des mois. L'an dernier lors du même forum, il avait appelé les dirigeants des deux pays à laisser "le calme triompher" et à éviter une escalade des droits de douane.

Les produits vedette d'Apple sont assemblés en Chine, ce qui rend le titan californien particulièrement vulnérable aux augmentations des taxes à l'importation.

Samedi, il a appelé à la formation de partenariats fondés sur "l'ouverture et la confiance" où les acteurs économiques mondiaux peuvent travailler ensemble pour résoudre certains des principaux problèmes mondiaux, comme la pauvreté, les inégalités et le changement climatique.

Les deux premières puissances économiques du monde négocient âprement depuis janvier un accord pour en finir avec leur différend commercial enclenché l'an passé, qui s'est matérialisé par des droits de douane punitifs réciproques sur des centaines de milliards de dollars de marchandises.

Les négociateurs américains se rendront une nouvelle fois en Chine les 28 et 29 mars pour tenter de parvenir à un compromis.

Vos commentaires