En ce moment
 
 

A Beyrouth, le petit George est né en pleine explosion dans une salle d'accouchement ravagée: son père filme cette scène marquante

A Beyrouth, le petit George est né en pleine explosion dans une salle d'accouchement ravagée: son père filme cette scène marquante
© Edmound Khnaisser
 
 

Un petit garçon est né dans un hôpital quelques minutes après les explosions à Beyrouth. Son père a filmé le moment choquant où tout le bâtiment tremble. Le nourrisson est en bonne santé.

Le petit George est venu au monde dans des conditions particulièrement difficiles. Alors que sa mère Emmanuelle commence le travail à l’hôpital, une puissante déflagration déchire Beyrouth. Tout le bâtiment tremble et des vitres sont brisées.

Son époux est alors en train de filmer car il voulait capturer les moments merveilleux de la naissance de leur fils. Cette vidéo choquante montre la violence de l’explosion, dont le souffle a détruit la salle d’accouchement.

"Mon fils est né pendant une explosion catastrophique"

Le personnel hospitalier a malgré tout poursuivi la procédure d’accouchement, à l’aide des lampes torches de leurs téléphones portables. George est ainsi né quelques minutes plus tard sain et sauf.

"Mon fils est né pendant une explosion catastrophique. Je ne pensais pas que nous allions survivre à cela", a confié Edmound, le papa.

Message de remerciement 

Dans une publication sur les réseaux sociaux, il a salué les efforts des médecins et des infirmières qui ont aidé à mettre au monde leur fils. Dans un message de remerciement écrit au nom de George, on peut également lire: "Merci de m’avoir mis au monde en toute sécurité. J’espère pouvoir vous le rendre un jour".

Provoquées mardi par un incendie dans l'entrepôt où étaient stockées depuis six ans 2.700 tonnes de nitrate d'ammonium au port de Beyrouth, les violentes explosions ont fait plus de 150 morts et 5.000 blessés, sans oublier les dizaines de disparus et les centaines de milliers de sans-abri.

La recherche de survivants se poursuit

Aujourd'hui, les secouristes et soldats poursuivent leurs recherches de survivants dans les décombres équipés de grues et de bulldozers. Plusieurs pays étrangers ont dépêché des équipes de secours et leurs chiens de sauvetage sur place. La Belgique va envoyer ce soir une équipe d'intervention rapide B-Fast. 

Les dégâts dans et autour du port sont colossaux et se chiffrent en milliards d'euros.




 

Vos commentaires