Le Premier ministre israélien avertit l'Iran

Le Premier ministre israélien avertit l'Iran
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s'exprime durant une cérémonie marquant l'Holocauste au mémorial de Yad Vashem à Jérusalem, le 11 avril 2018GALI TIBBON
ISRAEL

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a averti mercredi l'Iran, son ennemi juré, de ne pas tester la détermination d'Israël, à l'occasion de la journée du souvenir de la Shoah.

"Aujourd'hui aussi il y a un régime extrémiste qui nous menace, qui menace la paix mondiale", a dit M. Netanyahu à propos de l'Iran. "Ce régime a explicitement proclamé qu'il voulait nous détruire, l'Etat juif".

"J'ai un message aux leaders d'Iran. Ne testez pas la détermination d'Israël", a ajouté le Premier ministre lors d'une cérémonie au mémorial de l'Holocauste Yad Vashem à Jérusalem.

Il a réitéré ses critiques contre l'accord sur le programme nucléaire iranien conclu entre Téhéran et les grandes puissances, censé empêcher l'Iran de se doter de la bombe atomique et qui a permis la levée partielle des sanctions internationales imposées à l'Iran.

"La signature de cet accord avec l'Iran n'a non seulement pas freiné son agression, mais il l'a accentuée", selon M. Netanyahu.

L'Iran ne reconnaît pas l'existence d'Israël qui voit de son côté en Téhéran une menace existentielle et dénonce régulièrement le soutien de Téhéran au Hezbollah libanais et au régime en Syrie voisine.

Israël dit redouter l'implantation durable de forces hostiles en Syrie, pays ravagé par la guerre depuis 2011.

Lundi, l'Iran, la Syrie et la Russie ont fait porter à Israël la responsabilité de frappes qui ont ciblé en Syrie une base aérienne du régime où sont présents des militaires iraniens. Selon Téhéran, sept Iraniens ont péri dans cette attaque et selon une ONG syrienne, au moins 14 combattants prorégime sont morts dont un nombre indéterminé d'Iraniens.

Israël, qui a mené de nombreux raids contre des cibles en Syrie, pays ravagé par la guerre, ces dernières années, s'est refusé à tout commentaire sur les dernières frappes.

Vos commentaires