Le prochain empereur du Japon ravi de l'intérêt des Français pour son pays

Le prochain empereur du Japon ravi de l'intérêt des Français pour son pays
Le prince héritier japonais Naruhito en conférence de presse à Tokyo, le 5 septembre 2018HANDOUT

A la veille d'une visite officielle en France, le prince héritier japonais Naruhito, qui deviendra empereur au printemps prochain, s'est réjoui devant quelques journalistes de l'intérêt des Français pour son pays et de la qualité des relations bilatérales.

Animé de la même volonté que son père, l'actuel souverain Akihito, de parcourir le Japon et le monde pour entretenir des "relations cordiales" entre les pays, il considère son séjour d'une semaine en France, du 7 au 15 septembre, comme "une belle occasion" pour assouvir ce désir.

Alors que sont célébrés les 160 ans de relations diplomatiques entre la France et le Japon, le prince va voir en personne les événements programmés dans l'Hexagone à cette occasion, à travers la série de manifestations culturelles "Japonismes 2018".

"En me rendant sur place, je souhaite ressentir réellement comment les Français apprécient le Japon, la culture japonaise", a-t-il déclaré mercredi, saluant aussi la riche histoire des échanges et aides entre les deux pays en plus d'un siècle et demi.

Se rendant à Lyon, en Côte-d'Or où il visitera un domaine viticole, à Grenoble, à Paris et Versailles, il doit aussi rencontrer des jeunes Français apprenant la langue japonaise, louant "leur intérêt pour le Japon" et jugeant qu'il s'agit d'une chose "très importante pour la poursuite des relations entre les deux pays". Il dit aussi vouloir "oeuvrer pour approfondir les liens entre les jeunes Japonais et Français".

Naruhito visitera la France sans son épouse. La princesse Masako avait également été invitée, "mais cela se conjuguait mal avec ses obligations au Japon" et la nécessité de limiter ses tâches en raison d'un état de santé instable. Elle a souffert de dépression il y a plus de dix ans mais est toujours suivie.

Le prince héritier, 58 ans, succèdera à son père Akihito début mai 2019, lorsque l'actuel souverain, âgé de 84 ans, abdiquera en vertu d'une loi d'exception lui permettant de céder de son vivant le trône du Chrysanthème à son fils aîné.

Accordant "une extrême importance" à la façon dont l'empereur et l'impératrice actuels ont conduit leur règne, en visitant les pays meurtris par l'armée nippone pendant la guerre ou réconfortant les victimes de catastrophe au Japon, Naruhito dit vouloir, lui aussi, "contribuer à l'avenir à l'entretien de relations internationales amicales".

Il réfléchit également "sérieusement à ce qu'il pourra faire concrètement en tant qu'empereur pour aider au bonheur des Japonais et de l'humanité", citant sa préoccupation première, "le problème de l'eau dans le monde, qui a aussi un lien avec la paix internationale".

Vos commentaires