En ce moment
 
 

Le ravisseur de Jayme Closs est toujours obsédé par elle, comme en témoignent de sordides lettres écrites en prison

Le ravisseur de Jayme Closs est toujours obsédé par elle, comme en témoignent de sordides lettres écrites en prison

En prison depuis la mi-janvier, Jake Patterson, un Américain de 21 ans, arrêté pour le meurtre d'un couple et l'enlèvement de leur fille de 13 ans, prénommée Jayme Closs est toujours aussi obsédée par l'adolescente qu'il avait kidnappée et retenue captive pendant 88 jours, révèle le site radar Online

Il écrit des lettres à ses proches dans lesquelles il mentionne la jeune femme Jayme, entourant son prénom de deux coeurs, évoquant des moments passés ensemble: "Jayme et moi avons beaucoup cuisiné ensemble. J'adore cuisiner." Et de confier à ses proches qu'il est content "que sa famille continue à le soutenir, même s'il ne le mérite pas."

Et de conclure: "C'est bizarre. Je suis passé de ce type qui n'a jamais commis de crime ni même fait quelque chose de mal à me rendre coupable de la pire chose qu'un humain puisse faire. C'est carrément n'importe quoi, haha".

L'homme avait choisi l'adolescente en la voyant monter dans un bus scolaire, selon son acte d'inculpation. Sans la connaître, il a "su que c'était la fille" qu'il allait enlever, a-t-il dit aux enquêteurs. En détention, il a expliqué comment il avait tué James et Denise Closs le 15 octobre dans leur maison de Barron, uniquement pour kidnapper leur fille.

Avant de mettre son plan à exécution, il s'est rendu au moins à deux reprises devant la maison de la famille et a renoncé en voyant des visiteurs.  Armé d'un fusil à pompe choisi dans l'arsenal de son père, il est retourné chez les Closs le 15 octobre. Auparavant, il s'était rasé les cheveux et la barbe, il avait enfilé des gants et une cagoule et volé des plaques d'immatriculation.

Il l'a ensuite maintenue captive dans sa maison, dans une zone isolée près de la bourgade de Gordon, à une centaine de kilomètres au nord de Barron, dans l'état du Wisconsin.  Quand il s'absentait ou recevait de la visite, il la forçait à se cacher sous un lit placé dans un angle, dont la sortie était obstruée par des charges.

Menaçant et violent, il lui avait intimé de ne pas en sortir. Elle a pourtant défié ses ordres et a profité d'une de ses absences pour s'enfuir.  La jeune femme qui errait dans un bois avait été aperçue par une voisine qui l'avait recueillie chez elle avant d'appeler la police.

Vos commentaires