En ce moment
 
 

Le réalisateur Michael Moore critique Robert Mueller, Trump savoure

Le réalisateur Michael Moore critique Robert Mueller, Trump savoure
Le réalisateur américain Michael Moore au 72e Festival de Cannes, le 25 mai 2019 LOIC VENANCE
Russie

Michael Moore, figure du documentaire américain et farouche opposant à Donald Trump, a violemment critiqué la prestation devant le Congrès de l'ex-procureur spécial en charge de l'enquête russe, qualifiant Robert Mueller de "vieil homme frêle", au plus grand plaisir du président américain.

Michael Moore, qui avait averti de la rupture entre la classe ouvrière et le parti démocrate et prédit l'élection de l'ancien magnat de l'immobilier, s'est agacé mercredi sur Twitter de la performance de M. Mueller, 74 ans, entendu par deux commissions de la Chambre des Représentants.

"Un vieil homme frêle, incapable de se souvenir des choses, hésitant, refusant de répondre à des questions basiques", a tonné le réalisateur de "Bowling for Columbine", dans un tweet acide, alors que Robert Mueller a paru indécis lors de ses auditions et a demandé à de nombreuses reprises à ses interlocuteurs de répéter leurs questions.

Visiblement ravi, Donald Trump a relayé ce message, ajoutant que "même Michael Moore est d'accord que les démocrates et Mueller ont foiré".

Après sept heures d'audition au Congrès, l'ex-procureur spécial en charge de l'enquête russe n'a rien apporté de nouveau contre Donald Trump.

Robert Mueller, qui aurait voulu éviter ce témoignage, est resté très en retrait. D'une voix hésitante il a très souvent refusé de répondre aux questions.

"Trump doit être en pleine extase", a lancé le réalisateur de "Fahrenheit 9/11".

"Non à cause du ratage de Robert Mueller -- son rapport reste un document accablant des crimes de Trump -- mais parce que Trump comprend le pouvoir de l'image et il comprend que les démocrates ne sont pas des battants et c'est pourquoi il va gagner."

Quelques mois avant l'élection de 2016, Michael Moore avait surpris en lançant sur la chaîne HBO : "Je pense que Trump va gagner".

Vos commentaires