Les Belgo-Marocains sont-ils concernés par le rétablissement du service militaire au Maroc? L'ambassade répond

Les Belgo-Marocains sont-ils concernés par le rétablissement du service militaire au Maroc? L'ambassade répond

Alors que le Maroc s'apprêté à valider le rétablissement d'un service militaire obligatoire d'un an pour tous les jeunes de 19 à 25 ans (femmes et hommes), l'ambassade du Maroc en Belgique a livré quelques précisions concernant les Belges d'origine marocaines. "Les binationaux ne sont pas concernés par cette mesure, sauf s'ils le souhaitent", a détaillé l'ambassade.

Le Maroc doit entériner la semaine prochaine le rétablissement du service militaire obligatoire pour les jeunes, filles et garçons entre 19 et 25 ans. "Renseignements pris à Rabat, les binationaux ne sont pas concernés par la mesure, sauf sur base volontaire", affirme-t-on à l'ambassade du Maroc en Belgique.

Le retour du service militaire obligatoire 12 ans après sa suppression vise notamment à améliorer "l'intégration dans la vie professionnelle et sociale" des jeunes, avait affirmé le palais royal marocain en août dernier. Cette disposition avait été annoncée en même temps qu'une réforme de l'éducation qui prévoit de scolariser les enfants à partir de 4 ans, de rendre l'enseignement obligatoire jusqu'à 16 ans (au lieu de 15 actuellement) avec un nouveau modèle pédagogique plus performant, selon la même source.

Au Maroc, le chômage touche plus de quatre jeunes urbains sur dix, selon les données du Haut commissariat au Plan (HCP), l'institut national des statistiques. Le décrochage scolaire concerne deux jeunes sur trois, le taux de chômage moyen avoisine les 20%, la moitié des jeunes qui travaillent occupent des postes à bas salaires et 75% n'ont aucune couverture sociale, selon une récente analyse publiée par le Conseil économique et social marocain (CESE). Selon le ministre de l'Administration de la Défense nationale, Abdellatif Loudiyi, quelque 10.000 conscrits seront appelés chaque année sous les drapeaux dès septembre 2019.

Vos commentaires