En ce moment
 
 

Le rival de Netanyahu l'accuse de corruption dans une affaire d'achat de sous-marins

ISRAEL

(Belga) Le principal rival de Benjamin Netanyahu pour les élections du 9 avril, l'ancien chef d'état-major Benny Gantz, a accusé lundi le Premier ministre israélien d'implication dans une vente de sous-marins allemands pour laquelle il avait été interrogé sans jamais être mis en cause.

M. Gantz a accusé lors d'une conférence de presse le Premier ministre israélien d'avoir touché 16 millions de shekels (environ 3,9 millions d'euros) grâce à la vente de sous-marins par l'intermédiaire d'une société liée à cet achat. A la tête de la liste "Bleu-Blanc", M. Gantz a appelé à la réouverture de l'enquête sur cet achat de sous-marins allemands, une vente dans laquelle certains proches de M. Netanyahu étaient soupçonnés de corruption. "Nous mettrons sur pied une commission qui enquêtera sur cette affaire et sur toutes les personnes impliquées", a affirmé M. Gantz. Le dossier porte sur des soupçons de corruption présumée autour de la vente par l'Allemagne à Israël de sous-marins militaires et autre bateaux conçus par le géant industriel allemand ThyssenKrupp, pour une somme totale d'environ deux milliards de dollars. M. Netanyahu n'a jamais été mis en cause dans cette affaire mais a été interrogé dans le cadre de l'enquête. Le Premier ministre se bat pour rester au pouvoir malgré la menace d'une inculpation pour corruption présumée dans trois autres affaires. Il a attaqué lundi son rival en faisant allusion à l'affaire du téléphone portable de M. Gantz qui, selon le service de sécurité intérieure israélien Shin Bet, aurait été piraté. "Si Gantz ne sait pas protéger son téléphone portable, comment pourrait-il protéger l'Etat d'Israël ? ", a demandé M. Netanyahu dans une vidéo diffusée lundi soir par ses services. La chaîne 12 de la télévision israélienne avait annoncé jeudi que le téléphone de Benny Gantz avait été piraté par les services de renseignements iraniens. M. Gantz avait confirmé vendredi cette information, sans mentionner l'identité des pirates. Il a assuré qu'il n'y avait sur son téléphone aucune information sensible, susceptible d'être une menace ou un élément de chantage pouvant être utilisé contre lui. La liste "Bleu-Blanc" (centre droit) était donnée en tête des législatives du 9 avril en nombre de sièges, devant le Likoud (droite) de M. Netanyahu mais se retrouve en deuxième place dans le dernier sondage diffusé dimanche soir sur la télévision publique israélienne. (Belga)

Vos commentaires