En ce moment
 
 

Le Vatican entr'ouvre la porte à l'ordination d'hommes mariés en Amazonie

Le Vatican entr'ouvre la porte à l'ordination d'hommes mariés en Amazonie
Le Pape François le 16 juin 2019 à Camerino en ItalieTiziana FABI
Mariage

Le Vatican a entr'ouvert la porte à la possibilité d'ordonner prêtres des hommes mariés dans certaines circonstances, mais sans revenir sur le célibat des prêtres, un "don pour l'Eglise" catholique, selon le pape François.

La réunion mondiale des évêques sur l'Amazonie, qui se tiendra au Vatican du 6 au 27 octobre, discutera en effet de l'ordination sacerdotale d'hommes mariés, selon le document de travail de cette réunion rendu public lundi.

"Il est demandé, dans les zones les plus reculées (de l'Amazonie, ndlr), que soit étudiée la possibilité d’ordination sacerdotale d’anciens, préférablement indigènes, respectés et acceptés par leur communauté, même s’ils ont déjà une famille constituée et stable", selon ce document.

En mars 2017 déjà, le pape François avait publiquement annoncé "réfléchir" à la possibilité d'ordonner des "viri probati", des hommes mariés d'âge mûr impliqués dans l'Eglise. Excluant donc de fait cette ouverture pour les jeunes hommes, et bien sûr les femmes.

En janvier, le pape avait cependant clairement rejeté toute remise en cause générale du célibat des prêtres, en vigueur dans le catholicisme romain, qualifié de "don pour l’Église" qui ne peut pas devenir "optionnel".

"Personnellement, je pense que le célibat est un don pour l’Église. Deuxièmement, je ne suis pas d'accord pour permettre que le célibat soit optionnel", avait-il déclaré.

Il avait néanmoins de nouveau envisagé "quelques possibilités (d'aménagement) pour des endroits très reculés", comme les îles du Pacifique ou l'Amazonie, quand "il y a une nécessité pastorale". "C'est une chose en discussion avec les théologiens, ce n'est pas ma décision", avait-il prudemment ajouté.

Ce n'est pas la première fois que le pape argentin souffle le chaud et le froid sur ce thème sensible au sein de l'Eglise catholique.

- 'Pas un dogme' -

En 2014, par deux fois en moins de trois mois, il avait ouvert le débat en suggérant que la règle pouvait être amendée.

"Le célibat des prêtres n'est pas un dogme", avait-t-il alors rappelé devant des journalistes. D'ailleurs, "il y a des prêtres mariés dans l'Eglise", avait-il ajouté, citant entre autres les Anglicans ralliés à Rome, les coptes catholiques et certains prêtres d'Eglises orientales. "La porte est donc ouverte", avait-il affirmé, relançant aussitôt l'espoir parmi tous les catholiques favorables à l'ordination d'hommes mariés.

Des dizaines d'associations se sont constituées, notamment dans les rangs des femmes ayant épousé des prêtres, pour sensibiliser le Vatican à cette question

Vingt-six "femmes de prêtres" vivant en Italie avaient écrit au pape François il y a cinq ans pour demander à être reçues et témoigner de la "souffrance" de leurs vies cachées.

Le pape François avait été très proche, alors qu'il était archevêque de Buenos Aires, de l'évêque argentin Jeronimo Podesta, bien que ce dernier eût renoncé à la prêtrise pour l'amour d'une femme.

Et récemment, les scandales de pédophilie à répétition ont relancé le débat sur le célibat des prêtres, notamment en Australie après la condamnation spectaculaire cette année du cardinal George Pell pour agression sexuelle contre des enfants de chœur.

L'église catholique d'Australie a admis que le célibat des prêtres pouvait être un facteur ayant contribué à la commission d'actes pédophiles, recommandant une éducation "psycho-sexuelle", selon un rapport.

Vos commentaires