En ce moment
 

Les candidats démocrates à la présidentielle américaine de 2020

La liste des démocrates espérant battre Donald Trump en novembre 2020 s'est encore allongée vendredi, avec l'entrée en piste du gouverneur Jay Inslee qui a fait de la lutte contre le changement climatique son combat.

Déjà plus d'une dizaine de candidats se sont déclarés, affichant une diversité inédite avec un nombre record de femmes et plusieurs candidats issus de minorités. En voici les principaux.

- Bernie Sanders -

Se décrivant comme un "socialiste", le sénateur indépendant avait surpris en électrisant la primaire démocrate de 2016 contre Hillary Clinton, avec un programme nettement plus marqué à gauche. Il s'était finalement incliné contre l'ex-secrétaire d'Etat mais espère, à 77 ans, transformer l'essai de sa "révolution politique", maintenant que ses idées sont reprises par nombre d'autres démocrates.

Il apparaît en seconde place des sondages qui dénotent surtout, à plus de 20 mois de l'élection, le niveau de notoriété.

- Amy Klobuchar -

Ancienne procureure et petite-fille d'un mineur, la sénatrice de 58 ans a été largement réélue en novembre 2018 pour un troisième mandat dans le Minnesota, où elle reste très populaire y compris dans les bastions miniers qui ont basculé en faveur de Donald Trump en 2016.

Plus au centre que ses concurrents démocrates, elle soutient toutefois le droit à l'avortement et la lutte contre le changement climatique. Elle a annoncé sa candidature le 10 février.

- Elizabeth Warren -

A 69 ans, la sénatrice du Massachusetts avait donné le coup d'envoi de la course du côté des grands noms démocrates dès le 31 décembre 2018. Défiant la polémique sur ses lointaines origines amérindiennes, l'ancienne professeure de droit à Harvard, surnommée "Pocahontas" par le président Donald Trump, a officialisé sa candidature le 2 février. A gauche du parti, elle a construit sa réputation en pourfendant les "excès" de Wall Street.

- Cory Booker -

Sénateur noir charismatique et médiatique, Cory Booker a annoncé sa candidature le 1er février en prêchant le rassemblement dans une Amérique divisée. Ancien maire de Newark, dans le New Jersey, ce bon orateur âgé de 49 ans était pressenti depuis des années pour la course à la présidentielle. En 2016, Hillary Clinton avait envisagé d'en faire son colistier.

- Kamala Harris -

Très attendue, la sénatrice de Californie qui ambitionne de devenir la première présidente noire des Etats-Unis a annoncé sa candidature en janvier, le jour où l'Amérique rend hommage à Martin Luther King. Fille d'une chercheuse indienne en médecine et d'un économiste jamaïcain, Kamala Harris, 54 ans, a d'abord été procureure à San Francisco puis a pris la tête des services judiciaires de toute la Californie (2001-2017).

- Kirsten Gillibrand -

La sénatrice de New York s'est fait un nom en luttant contre le harcèlement sexuel, notamment au sein de l'armée, avant l'émergence du mouvement #MeToo qu'elle soutient activement. A 52 ans, elle a créé un comité exploratoire le 15 janvier.

- Julian Castro -

Petit-fils d'une immigrée mexicaine et ex-ministre de Barack Obama, Julian Castro a annoncé sa candidature en anglais et espagnol le 12 janvier, en plein débat agité sur l'immigration. Ancien maire de la ville texane de San Antonio, il espère, à 44 ans, devenir le premier président hispanique des Etats-Unis.

- Tulsi Gabbard -

A seulement 37 ans, cette élue de la Chambre des représentants originaire de Hawaï s'est lancée dans la course le 11 janvier. Soutien de Bernie Sanders en 2016, l'ancienne militaire a été critiquée pour avoir rencontré le dirigeant syrien Bachar Al-Assad en pleine guerre civile, et pour d'anciens propos anti-homosexuels qu'elle a depuis dit regretter.

- Pete Buttigieg -

Le jeune maire de la ville de South Bend, dans l'Indiana, a lancé un comité exploratoire le 23 janvier avec un message résolument tourné vers l'avenir. Ancien militaire âgé de 37 ans, il deviendrait le premier candidat ouvertement homosexuel à la présidentielle américaine.

- Jay Inslee -

Gouverneur de l'Etat de Washington, Jay Inslee s'est lancé à 68 ans dans la course le 1er mars avec pour objectif central de "vaincre le changement climatique".

Il avait siégé à la Chambre des représentants entre 1993-1995 puis 1999-2012, avant de devenir en 2013 gouverneur de cet Etat du nord-ouest, dont il a fait un laboratoire de politiques environnementales.

- John Delaney -

Ancien élu à la Chambre des représentants, John Delaney, 55 ans, s'est lancé dès juillet 2017 dans la course.

- Les pressentis qui n'ont encore rien dit -

Plusieurs grands noms du côté démocrate ne se sont pas encore décidés, avec, en tête des pronostics, l'ancien vice-président de Barack Obama, Joe Biden, ainsi que le sénateur Sherrod Brown, l'ex-élu de la Chambre Beto O'Rourke et le milliardaire Michael Bloomberg.

Vos commentaires