En ce moment
 
 

Les célèbres chutes Victoria sont presque à sec: le président lance un SOS face au changement climatique

Les célèbres chutes Victoria sont presque à sec: le président lance un SOS face au changement climatique
© RTL INFO

Les changements climatiques se font sentir à la frontière entre la Zambie et le Zimbabwe. Les célèbres chutes Victoria sont presque à sec. Le fleuve qui les alimente est à son niveau le plus bas depuis plus de 25 ans. Cela a des conséquences sur l'approvisionnement en électricité et en nourriture pour les habitants de la région.

Les chutes Victoria sont parmi les plus grandes du monde. Mais peut-être plus pour longtemps. Leur débit est pour l’instant le plus faible enregistré depuis 25 ans. Il arrive fréquemment pendant cette saison qu’elles soient plus éparses du côté zambien, mais la situation est bien plus grave que d’habitude. On ne devrait normalement pas voir ces rochers au mois de décembre.

 

"J'ai entendu parler du changement climatique, mais je pensais que c'était juste une histoire dont les gens parlaient. Jusqu'à ce que je vienne voir ce qui se passe ici aux chutes Victoria. Les chutes sont complètement sèches", explique David Samalambo, vendeur aux chutes Victoria.

Gros problème pour l'économie

En prenant un peu de hauteur, on peut davantage constater ces changements entraînés par une longue sécheresse et le retard de la saison des pluies. Les chutes semblent s’évaporer peu à peu.

 

La baisse du débit impacte la production d’électricité dont dépend fort la Zambie. Un tiers de production en moins l’année dernière, ce qui a engendré des coupures à répétions.

Normalement ces hippopotames ne se trouvent pas au milieu de la rivière

Le niveau de l’eau est anormalement bas, créant des îles au milieu de nulle part. Le comportement des animaux est aussi modifié.
"Regardez ce jeune, normalement ces hippopotames ne se trouvent pas au milieu de la rivière. Maintenant ils y vont parce qu’avec la sécheresse, il y a moins de fond. Ce qui n’est pas un bon signe", indique Matthews Mooks, ranger du parc national des chutes Victoria.

Le SOS du président

En plein conférence mondiale pour le climat, le président Zambien lance un SOS. "C’est un vrai problème, un grave problème, et nous sommes surpris quand les gens le banalisent et assurent qu’il n’existe pas. Ces gens vivent dans un monde différent, mais ici en Zambie, nous ressentons chaque jour les effets du changement climatique", confie Edgar Lungu lors d'une interview.

L’Afrique australe est actuellement touchée par une sévère sécheresse, la plus grave depuis plus de 35 ans. 45 millions de personnes risquent d’être victimes dans les prochains mois d’une grave insécurité alimentaire.

Vos commentaires