En ce moment
 
 

Les "conseillers religieux" turcs surveillent les opposants d'Erdogan en Belgique

Les
 
 

La Turquie s'appuie sur ses "conseillers religieux" pour surveiller les opposants au président Recep Tayyip Erdogan dans 38 pays, dont la Belgique, rapporte samedi Le Soir. Le quotidien s'est procuré le rapport, de huit pages, rédigé à l'en-tête de l'ambassade turque de Bruxelles et son conseiller aux affaires religieuses.

Le rapport en question désigne le mouvement du prédicateur Fethullah Gülen, tenu responsable par Ankara du putsch raté de l'été dernier en Turquie, d'"organisation terroriste" et épingle la coupole associative Fedactio et les quelque soixante associations qu'elle regroupe.

Le rapport nomme exhaustivement les associations, évalue leur force, leurs éventuels revers et épingle quelques personnes physiques. Le rapport acte les désinscriptions massives d'étudiants dans les écoles gülenistes de Flandre.

Aussi, le conseiller s'inquiète aussi de l'existence d'une "chaire Gülen pour les études interculturelles" établie au sein de la faculté de sciences sociales de l'université de Leuven (KUL).

En Belgique, des agissements comme celui du conseiller religieux de l'ambassade turque sont assimilables à de l'ingérence, observe Le Soir.


 




 

Vos commentaires