En ce moment
 
 

Les démocrates vont engager une procédure de destitution contre Trump

Les démocrates vont engager une procédure de destitution contre Trump

(Belga) Les démocrates doivent lancer mardi à Washington la première étape d'une mise en accusation solennelle de Donald Trump, soupçonné d'avoir demandé au président ukrainien d'enquêter sur son rival politique Joe Biden, une procédure qui a toutefois peu de chances d'aboutir à la destitution du président américain.

La présidente démocrate de la Chambre des représentants Nancy Pelosi annoncera ce rebondissement politique majeur dans une déclaration à 17H00 (21H00 GMT), après s'être réunie avec sa majorité. A quelque 400 jours de l'élection présidentielle de novembre 2020, déclencher cette procédure, impopulaire dans les sondages et à l'issue très incertaine, représente un pari risqué. Jamais un président n'a été destitué dans l'histoire américaine. Sans même attendre l'annonce officielle, le milliardaire républicain a d'ailleurs jugé qu'une procédure de destitution lui serait bénéfique sur le plan électoral. "Ils disent tous que cela serait positif pour moi lors du scrutin", a déclaré M. Trump qui briguera en novembre 2020 un second mandat de quatre ans. Sous pression, le président a annoncé plus tôt mardi qu'il acceptait finalement de publier le contenu de sa conversation avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky, au coeur de l'affaire. Interrogé plus tard sur les intentions supposées de Mme Pelosi, il a dit ne "pas avoir entendu" ces informations. "C'est la pire chasse aux sorcières de l'Histoire politique", a-t-il commenté, en marge de l'Assemblée générale de l'ONU. Jugeant "ridicule" la perspective d'une destitution, Donald Trump, 73 ans, accuse les démocrates d'agiter ce spectre par calcul politique. "Ils ne savent pas comment m'arrêter" avant l'élection présidentielle de 2020, avait-il tempêté dans la matinée. Directement concerné par cette affaire, le candidat démocrate à la Maison Blanche Joe Biden a affirmé mardi que, s'il refusait de coopérer avec les enquêtes parlementaires, Donald Trump ne laisserait "pas d'autre choix au Congrès que d'initier une procédure de destitution". "Ce serait une tragédie, mais une tragédie de sa propre création", a poursuivi le centriste qui, à 76 ans, est le mieux placé pour affronter le président républicain lors de la présidentielle de 2020. (Belga)

Vos commentaires