Les Etats-Unis approuvent la vente de missiles anti-char à l'Ukraine

Les Etats-Unis approuvent la vente de missiles anti-char à l'Ukraine
Russie, Syrie

(Belga) Le département d'Etat américain a approuvé officiellement jeudi la vente à l'Ukraine de missiles anti-char comprenant le système Javelin, une décision qui risque fortement d'irriter Moscou, adversaire de Kiev. Parallèlement, Washington a à nouveau critiqué la position de la Russie dans le conflit syrien, devant l'échec du cessez-le-feu quotidien censé permettre l'évacuation de civils de l'enclave rebelle de la Ghouta orientale.

Concernant la vente de missiles anti-char, l'agence fédérale Defense Security Cooperation Agency (DSCA) a indiqué que le gouvernement ukrainien souhaite acheter 210 missiles et 37 lance-missiles pour un coût total de 47 millions de dollars. La formation des forces ukrainiennes, qui combattent dans l'est de leur pays des rebelles prorusses, sera également assurée par des Américains. A moins d'un veto parlementaire, les groupes américains Lockheed Martin et Raytheon pourront commencer à livrer les armes dans deux mois. Cette pique envers la Russie s'ajoute aux critiques américaines sur la présentation par le président russe Vladimir Poutine des nouvelles armes "invincibles" de ses forces armées. Vladimir Poutine avait lui-même expliqué jeudi que ces nouvelles armes répondent à l'activité militaire des Etats-Unis. La porte-parole du Pentagone, Dana White, avait affirmé ne pas être surprise par la déclaration russe. "Ces armes sont en développement depuis très longtemps", avait-elle balayé. Réagissant au non-respect du cessez-le-feu dans la Ghouta orientale, Dana White a là aussi pointé la Russie. "L'échec du cessez-le-feu fait douter de la détermination de la Russie à faire baisser la violence et négocier un règlement politique", a-t-elle estimé. "L'incapacité de la Russie à exercer un contrôle sur les portions du champ de bataille où elle opère est inquiétante". "Nous ne souhaitons pas un conflit avec le régime syrien, mais nous appelons la Russie à restreindre le régime Assad", a-t-elle conclu. "La Russie a fait beaucoup de promesses en ce qui concerne la Syrie (...) Ils ont promis et nous voulons qu'ils tiennent leurs promesses". Au cours du même point presse, Dana White a par ailleurs indiqué que le ministère américain de la Défense prépare, à la demande de Donald Trump, un défilé militaire qui devra avoir lieu "aux alentours du 11 novembre", date de l'armistice de la Première Guerre mondiale. (Belga)

Vos commentaires