En ce moment
 
 

Les Gazaouis vont recevoir une nouvelle aide financière du Qatar

Les Gazaouis vont recevoir une nouvelle aide financière du Qatar
Des Palestiniens font la queue devant un bureau de poste pour recevoir une aide financière du Qatar, à Gaza, le 17 juin 2019MAHMUD HAMS
ISRAEL

Le Qatar a acheminé dans la bande de Gaza plus de 10 millions de dollars en vue d'une nouvelle distribution d'aide à des dizaines de milliers de Palestiniens vivant dans le territoire sous blocus israélien, a déclaré lundi un responsable qatari.

Cette aide financière est considérée comme un facteur d'apaisement primordial dans l'enclave palestinienne éprouvée par la pauvreté, alors que les épisodes de tensions se succèdent depuis des mois entre Gaza et Israël.

Cette nouvelle aide financière a été acheminée dimanche soir par Mohammed al-Emadi, ambassadeur du Qatar dans le territoire dirigé par le mouvement islamiste Hamas.

Les Gazaouis ont fait la queue devant les bureaux de poste, mais ont dû rebrousser chemin. Kamal Musbah, 46 ans, a expliqué à l'AFP avoir attendu toute la matinée devant un bureau de poste de la ville de Gaza. "On ne sait rien pour le moment", s'est-il plaint.

Lui et 200 autres personnes dans la même situation ont exprimé leur frustration quand il leur a été annoncé dans l'après-midi qu'ils devraient revenir le lendemain.

Plus de 100.000 familles gazaouies recevront chacune 100 dollars (environ 90 euros), a affirmé un responsable qatari sous le couvert de l'anonymat.

Quinze millions de dollars supplémentaires vont être alloués aux infrastructures et à des projets créateurs d'emploi dans l'étroit territoire coincé entre Israël, l'Egypte et la Méditerranée et où vivent deux millions de Palestiniens, a-t-il ajouté.

Depuis novembre, le Qatar a distribué, avec la discrète approbation d'Israël, des dizaines de millions de dollars pour soulager les maux de l'enclave éprouvée par les guerres, les blocus et la pauvreté.

L'enclave est soumise par Israël à un strict blocus terrestre, maritime et aérien destiné à contenir le Hamas. La frontière avec l'Egypte, seule ouverture sur le monde qui ne soit pas aux mains d'Israël, est restée fermée quasiment en permanence pendant des années, avant de rouvrir l'an dernier pour laisser passer un nombre limité de Gazaouis chaque jour.

Israël et les groupes armés de Gaza, dont le Hamas, se sont livré trois guerres depuis 2008. Début mai, une énième poussée de fièvre entre groupes palestiniens et Israël a tué quatre civils israéliens et 25 Palestiniens, dont au moins neuf identifiés comme des combattants, et fait craindre une nouvelle guerre.

Rare soutien du Hamas dans la région, le Qatar joue un rôle prépondérant dans les efforts pour empêcher un nouveau conflit. Selon les Nations unies, environ 80% des Gazaouis sont dépendants de l'aide internationale.

Vos commentaires