Les plages du Débarquement en Normandie candidates à l'Unesco

Les plages du Débarquement en Normandie candidates à l'Unesco
Des soldats des Forces alliées débarquent sur une plage normande, le 6 juin 1644 -
histoire

La France a demandé à l'Unesco de classer les plages du débarquement de 1944 en Normandie sur la liste de son patrimoine mondial, dans la catégorie des biens culturels, a-t-on appris mardi après du ministère de la Culture.

La candidature sera examinée par le comité du patrimoine mondial de l’Unesco lors de sa session de juillet 2019, selon un communiqué diffusé sur le site internet du ministère.

"Ce bien (...) garde les traces et porte la mémoire d’un combat pour la liberté et la paix", selon le communiqué diffusé sur le site internet du ministère.

Ce lieu patrimonial comprend "l’ensemble du rivage de la Manche sur lequel eurent lieu les opérations de débarquement à compter du 6 juin 1944 : une bande maritime continue d’environ 80 kilomètres, de Ravenoville, à l’ouest, à Ouistreham, à l’est", précise-t-il.

Ces plages "constituent un paysage culturel relique, au sens du témoignage laissé par l'événement du Débarquement, et un paysage culturel associatif, au sens de l’association à ce lieu de valeurs symboliques exceptionnelles", argumente le ministère.

"A ce jour, près de 60 000 personnes, parmi lesquelles de nombreuses personnalités du monde entier, ont déjà apporté leur soutien à (cette) candidature", a affirmé dans un communiqué la région Normandie, à l'origine de cette candidature préparée depuis 2008.

En septembre le milliardaire américain Christopher Forbes avait annoncé soutenir symboliquement ce classement lors d'une conférence de presse organisée par la région en Normandie.

"Pour la Normandie, cela aura(it) bien entendu des retombées économiques très significatives. Dès lors qu'un site est classé au patrimoine mondial de l'Unesco, il connaît un boom de fréquentation extrêmement important", avait alors souligné le président de la Normandie (Les centristes) Hervé Morin.

Selon la région, près de deux millions de touristes visitent chaque année les plages du Débarquement: Utah dans la Manche, Omaha, Gold et Sword et Juno Beach dans le Calvados.

Interrogé sur le fait que des opposants à un projet de parc éolien offshore au large de Courseulles affirment qu'il pourrait remettre en cause le classement des plages par l'Unesco, M. Morin avait rappelé que "la lutte contre le réchauffement climatique" était un enjeu pour "l'humanité" et que donc le parc éolien était compatible avec le classement par l'Unesco.

Le 6 juin 1944, 6.939 navires ont débarqué 132.700 hommes sur les plages de Normandie.

Vos commentaires