En ce moment
 
 

Les principaux points du témoignage explosif de l'ex-avocat de Trump au Congrès

Les principaux points du témoignage explosif de l'ex-avocat de Trump au Congrès
Michael Cohen, l'ex-avocat de Donald Trump, livre mercredi un témoignage explosif devant les élus concernant son ex-mentorDon Emmert, Brendan SMIALOWSKI
Russie

L'ex-avocat personnel de Donald Trump, Michael Cohen, a livré mercredi un témoignage explosif sur son ancien client devant une commission parlementaire du Congrès américain.

Voici les principaux points:

Accusations de racisme

Le président Trump "est un raciste. C'est un escroc. C'est un tricheur".

"Le pays a vu M. Trump courtiser les suprémacistes blancs et les sectaires. Vous l'avez entendu qualifier des pays plus pauvres de +pays de merde+. En privé, il est encore pire".

"Il m'a un jour demandé si je pouvais nommer un pays dirigé par une personne noire qui ne serait pas un +pays de merde+. A cette époque, Barack Obama était président des Etats-Unis".

"On était un jour en voiture et on traversait un quartier difficile de Chicago, il a dit que seuls des Noirs pouvaient vivre ainsi".

"Et il m'a dit que les Noirs ne voteraient jamais pour lui parce qu'ils étaient trop stupides".

Les paiements à une maîtresse présumée

(Je dispose) d'"une copie d'un chèque du compte personnel de M. Trump que ce dernier a signé, après être devenu président, pour me rembourser des paiements secrets que j'ai faits pour cacher sa relation avec une star de films porno et empêcher que cela nuise à sa campagne".

Les fameux emails des démocrates

"Beaucoup de gens m'ont demandé si M. Trump était au courant à l'avance pour la publication des emails piratés du parti démocrate. La réponse est oui".

"M. Trump a appris auprès de (son ex-conseiller et ami) Roger Stone à l'avance que WikiLeaks allait publier les emails".

"En juillet 2016, quelques jours avant la convention démocrate, j'étais dans le bureau de M. Trump quand son secrétaire a annoncé que Roger Stone était au bout du fil. M. Trump a mis M. Stone sur haut-parleur. M. Stone a dit à M. Trump qu'il venait de raccrocher après un coup de fil avec Julian Assange et que M. Assange avait dit à M. Stone que, d'ici quelques jours, une énorme quantité d'emails serait publiée et nuirait à la campagne d'Hillary Clinton".

"M. Trump a répondu en disant quelque chose comme +ce serait super+".

Les négociations pour un projet immobilier de Trump à Moscou

"Soyons clairs: M. Trump était au courant et a dirigé les négociations Trump à Moscou tout au long de la campagne et a menti à ce sujet. Il a menti parce qu'il n'aurait jamais pensé gagner l'élection".

M. Cohen confirme ainsi que les discussions sur cet important projet immobilier à Moscou de la société de Donald Trump se sont prolongées courant 2016, le magnat des affaires ayant au contraire maintes fois affirmé que ni lui ni ses collaborateurs n'étaient liés à des intérêts russes ni en discussions avec des Russes pendant sa campagne électorale.

La personnalité de Trump

"M. Trump est une énigme. Il est compliqué, tout comme je le suis. Il a de bons et de mauvais côtés, comme nous tous. Mais le mauvais côté l'emporte de loin sur le bon, et depuis qu'il est au pouvoir, il est devenu la pire version de lui-même".

"Donald Trump est un homme qui s'est porté candidat à la présidentielle pour donner de la grandeur à sa marque et pas à notre pays".

Vietnam

Donald Trump aurait prétexté une fausse excuse médicale --une pseudo excroissance osseuse au pied-- pour éviter d'être envoyé combattre au Vietnam, a affirmé Michael Cohen.

"M. Trump a justifié (cette exemption) par une excroissance osseuse, mais quand je lui ai demandé son dossier médical, il ne m'a rien donné et m'a répondu qu'il n'avait pas été opéré".

"Tu penses que je suis idiot? Je n'allais quand même pas aller au Vietnam", aurait aussi déclaré M. Trump à son homme de confiance d'alors.

Honte et regrets

"Je regrette toute l'aide et tout le soutien que je lui ai apportés".

"J'ai honte d'avoir choisi d'aider à cacher les actes illicites de M. Trump plutôt que d'écouter ma propre conscience".

"J'ai honte parce que je sais qui est M. Trump".

Vos commentaires