En ce moment
 
 

Les rebelles au Yémen détruisent de la nourriture "périmée"

Les rebelles au Yémen détruisent de la nourriture
Les rebelles yéménites détruisent des produits alimentaires périmés à Sanaa, le 27 août 2019Mohammed HUWAIS

Les rebelles au Yémen ont détruit mardi des tonnes de produits alimentaires "périmés" fournis sous forme d'aides, une source de l'ONU affirmant que la nourriture avait été retenue pendant des mois dans le pays en guerre et au bord de la famine.

Dans la capitale yéménite Sanaa sous leur contrôle, les rebelles Houthis ont utilisé des pelleteuses pour détruire de grandes quantités de sacs contenant riz et farine et portant le logo du Programme alimentaire mondial (PAM), une organisation relevant de l'ONU.

"Ces produits étaient périmés et pleins de petits insectes (...) Ils n'étaient même pas bons pour les animaux", a déclaré un responsable des Houthis, Majed Sari.

Selon une source de l'ONU, "l'aide humanitaire détruite aurait dû être distribuée en novembre 2018 à des familles de Taëz", troisième ville du Yémen située dans le sud-ouest du pays. "Mais elle a été retenue à un checkpoint pendant des mois".

La guerre dévastatrice au Yémen a été déclenchée en 2014 avec une offensive des rebelles Houthis qui, venus de leur fief du Nord, se sont emparés de vastes pans du territoire, y compris Sanaa. Aidé depuis 2015 par une coalition militaire commandée par l'Arabie saoudite voisine, le pouvoir tente de défaire les Houthis.

Le conflit dans ce pays pauvre de la péninsule arabique a fait des dizaines de milliers de morts dont de nombreux civils d'après des ONG, et plongé le pays dans la pire crise humanitaire au monde selon l'ONU.

Le PAM, qui affirme nourrir chaque mois près de 11 millions de personnes au Yémen, a annoncé le 9 août qu'il reprendrait son aide alimentaire au Yémen dans les zones contrôlées par les rebelles, suspendue pendant près de deux mois après des accusations de détournement de l'aide par les Houthis.

Selon un porte-parole du PAM, l'organisation "distribue plus de 130.000 tonnes de nourriture chaque mois" au Yémen, malgré "les défis opérationnels".

"Le PAM a besoin d'avoir accès sans entraves à toutes les zones afin de pouvoir fournir une aide alimentaire à ceux qui en ont le plus besoin", a-t-il dit à l'AFP.

Vos commentaires