Les tensions économiques s'intensifient entre les Etats-Unis et la Chine: "Si cela perdure dans le temps, il pourrait y avoir des dommages collatéraux"

On a beaucoup entendu parler de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l'Europe, mais la guerre commerciale s'intensifie aussi entre les Etats-Unis et la Chine. Suite à l'augmentation des droits de douane américains sur les produits chinois, la Chine vient d'imposer des taxes similaires sur les produits américains. Pour en parler, Roberto de Primis, expert en relations internationales, était l'invité du RTL info 13h d'Alix Battard.

 À l'origine de ce bras de fer entre les Etats-Unis et la Chine, on retrouve donc Donald Trump ?

Roberto de Primis : "On retrouve le président américain qui avait besoin d'un symbole à court terme. Quoi de plus beau que de remettre la délégation chinoise autour de la table et de renégocier un ensemble d'accord économiques et commerciaux qui allait à l'encontre des intérêts américains. Ce sont toutes les promesses électorales de Donald Trump. Pourquoi ? Parce que Donad Trump, dans 2 mois, verra les élections de mi-mandat où le congrès américain, Chambre et Sénat, sera en partie renouvelé. Ce qui veut dire aussi que le président américain doit garder sa majorité pour rester au pouvoir."


Ces tensions vont-elles durer longtemps ?

Roberto de Primis : "On ne sait pas, cela va dépendre du résultat des élections de mi-mandat qui auront lieu à la mi-novembre. Et ces jours-ci, durant 48 heures, une délégation chinoise est à Washington, renégocie un ensemble de chapitres, et on est en train de préparer un grand accord commercial qui devrait être soumis aux deux leaders, Donald Trump et Xi Jinping, le président chinois, normalement, à la fin du mois de novembre, lors du G20 en Argentine."


Cette guerre commerciale peut-elle avoir des répercussions chez nous en Europe ?

Roberto de Primis : "Les tensions entre les Etats-Unis et l'Union européenne se sont calmées. Au moment où Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, est allé à Washington à la fin du mois de juillet, Donald Trump a accepté d'arrêter le système de protectionnisme sur l'acier et l'aluminium européen. Par contre, si les tensions économiques entre ces deux poids-lourds que sont les Etats Unis et la chine, perdurent dans le temps, il pourrait y avoir des dommages collatéraux sur l'Union européenne."

Vos commentaires