En ce moment
 
 

Les Ukrainiens déploient une nouvelle "arme" contre la Russie: des cartes pour aider les soldats ennemis... à déserter

Les Ukrainiens déploient une nouvelle "arme" contre la Russie: des cartes pour aider les soldats ennemis... à déserter
 
 

En pleine mobilisation de ses réservistes, Moscou a durci samedi les peines en cas de refus et remplacé son chef de la logistique militaire, un point faible de son offensive en Ukraine, où se poursuivent des "référendums" d'annexion.

Le président russe Vladimir Poutine a signé des amendements prévoyant jusqu'à 10 ans de prison pour les militaires qui désertent ou refusent de combattre en période de mobilisation, comme c'est le cas actuellement. Il a également signé une loi qui facilite l'accès à la nationalité russe pour les étrangers qui s'engagent pour une durée d'au moins un an dans l'armée, au moment où Moscou cherche par tous les moyens à recruter plus d'hommes pour combattre en Ukraine.

Par ailleurs, le général d'armée Dmitri Boulgakov, vice-ministre de la Défense, est transféré à un "autre poste" et remplacé par le colonel général Mikhaïl Mizintsev, qui dirigeait jusque-là le Centre de contrôle de la défense nationale, a annoncé le ministère russe de la Défense dans un communiqué laconique.

Un mode d'emploi pour aider les soldats russes à déserter

De son côté, le président ukrainien Volodymyr Zelensky exhorte l’ennemi à lâcher les armes. "55.000 soldats russes sont morts dans cette guerre en six mois. Des dizaines de milliers sont blessés, mutilés. En voulez-vous davantage? Non. Alors, protestez. Fuyez. Ou rendez-vous à l'armée ukrainienne. Ce sont les options qui vous permettront de survivre", lance-t-il dans une communication télévisée.

Les Ukrainiens ont tout prévu. Ils ont imprimé des petites cartes qui jonchent la ligne de front.

 

Les Russes peuvent appeler un numéro de téléphone pour être pris en charge ou scanner un QR code. Nous l'avons testé. En un clic, voici en russe la procédure à suivre pour se rendre.


 

Vos commentaires