En ce moment
 
 

Libye: 62 corps de migrants repêchés après le naufrage jeudi au large de Khoms

Libye: 62 corps de migrants repêchés après le naufrage jeudi au large de Khoms
Photo prise et difffusée le 5 juillet 2019 par l'ONG allemande Sea-Eye montrant des migrants à bord d'un canot pneumatique surchargé repéré dans les eaux internationales au large de la LibyeFabian Heinz

Les secours libyens ont annoncé vendredi avoir repêché les corps de 62 migrants après le naufrage la veille de leur embarcation au large de Khoms, ville située à 120 km à l'ouest de Tripoli.

"Des unités dépendant du Croissant Rouge libyen sont parvenues à repêcher 62 corps de migrants", a dit à l'AFP Abdel Moneim Abou Sbeih, un responsable de cette organisation.

Quelque 145 personnes ont été secourues après le naufrage jeudi, et 110 sont portées disparues, selon l'Organisation internationale des migrations (OIM).

Ces chiffres demeurent cependant incertains: la marine libyenne a évoqué pour sa part 134 rescapés et 115 disparus, tandis que Médecins Sans Frontières (MSF) en Libye a estimé, selon les récits recueillis auprès des survivants, que près de 400 personnes se trouvaient à bord du bateau.

"Nous allons poursuivre les opérations pour récupérer les corps rejetés par la mer cette nuit et demain", a ajouté M. Sbeih.

A ce stade, il n'est pas possible de donner un chiffre total sur le nombre des victimes, a-t-il ajouté.

Les autorités locales de Khoms sont confrontées à des difficultés pour enterrer les corps récupérés, a déclaré une source dans la municipalité de cette ville, évoquant des "problèmes pour les procédures juridiques et pour trouver un endroit pour l'enterrement" des victimes de ce nouveau drame qualifié par l'ONU de la "pire" tragédie en mer Méditerranée cette année.

"Je suis horrifié par les informations selon lesquelles environ 150 personnes seraient mortes dans un naufrage au large des côtes de la Libye", a déclaré jeudi le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres.

"Nous avons besoin de routes sûres et légales pour les migrants et les réfugiés. Tout migrant cherchant une vie meilleure mérite sécurité et dignité", a-t-il ajouté sur Twitter.

A Bruxelles, la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini a affirmé que ce naufrage était un "terrible rappel" des risques de cette traversée et met en demeure l'UE de se doter de capacités de sauvetage en Méditerranée.

Vos commentaires