En ce moment
 
 

Ligue de diamant à Rabat: Echevarria dans le ton, la poisse pour Manyonga

Ligue de diamant à Rabat: Echevarria dans le ton, la poisse pour Manyonga
Le Cubain Juan Miguel Echevarria à Stockholm en Ligue de Diamant le 30 mai 2019Jonathan NACKSTRAND

Le phénomène cubain Juan Miguel Echevarria a été exact au rendez-vous dimanche au meeting Ligue de diamant de Rabat où il a dominé à la longueur le champion du monde Luvo Manyonga, qui a écourté son concours après une blessure à une cheville.

Le duel tant attendu entre le prodige Echevarria (20 ans) et Manyonga a certes tourné court, le Sud-Africain ayant dû être évacué sur une civière après son 4e essai. Mais pour Echevarria, il s'agissait surtout de lancer enfin sur de bons rails sa saison après des débuts mitigés (7,96 m) et de justifier sa flatteuse réputation.

Avec un bond à 8,34 m, le champion du monde en salle (2018) n'est pas passé très loin de la meilleure performance mondiale de l'année, propriété de l'Américain Jeff Henderson (8,38 m), et s'est rassuré, lui qui vise ouvertement le record du monde de l'Américain Mike Powell (8,95 m en 1991).

Celui qui a affolé la planète athlétisme avec deux sauts exceptionnels à 8,92 m (mars 2019) et 8,83 m (juin 2018), non homologués en raison d'un vent trop favorable, a pourtant connu de grosses difficultés avec ses marques (2 essais mordus sur ses trois premiers) en début de concours.

Mais il s'est largement rattrapé par la suite, l'emportant facilement devant le malheureux Manyonga (8,21 m). Le showman cubain, "très heureux" d'avoir exécuté son meilleur saut en 2019, n'a pas véritablement fait le spectacle mais il a assuré l'essentiel.

- Arrivée épique sur le 110 m haies -

Le meeting de Rabat a également été marqué par deux meilleurs chronos de l'année réalisés par l'Ethiopienne Genzebe Dibaba sur 1500 m (3 min 55 sec 47) et son compatriote Getnet Wale sur le 3000 m steeple (8 min 6 sec 01).

"Je me sens prête pour les Championnats du monde" (27 septembre - 6 octobre à Doha, ndlr), a lancé Dibaba (28 ans), détentrice du record du monde du 1500 m (3 min 50 sec 07) et médaillée d'or mondiale sur la distance en 2015.

Enfin, le 110 m haies a été le théâtre d'une arrivée assez épique: le Jamaïcain Omar McLeod, bien parti pour l'emporter, a trébuché sur la dernière haie et entraîné dans sa chute le Russe Sergei Shubenkov, dans le couloir à sa droite. Celui-ci a ainsi franchi la ligne d'arrivée en tête et... à l'horizontale, avec à la clé une bonne brûlure sur l'épaule droite. McLeod a également franchi la ligne en roulé-boulé, mais s'est seulement classé 5e.

Les deux hommes se sont relevés aussitôt et le Russe n'a pas eu l'air de trop en vouloir à son adversaire qu'il a salué avec le sourire.

Vos commentaires