En ce moment
 

Littérature: Murakami snobe la "Nouvelle académie", substitut du Nobel

Littérature: Murakami snobe la
L'écrivain japonais Haruki Murakami à Odense au Danmark le 30 octobre 2016Henning Bagger

Non, merci!: finaliste du prix de la "Nouvelle académie" suédoise qui entend se substituer au Nobel de littérature, Haruki Murakami a poliment décliné, affirmant fuir les lumières médiatiques.

"Le nouveau prix de littérature" a été annoncé au printemps en même que la création de la "Nouvelle académie" par une centaine de personnalités de la culture en Suède.

Les néo-académiciens se posent en défenseurs de la "démocratie, de l'ouverture, de l’empathie et du respect", par opposition à l'Académie suédoise qui, victime de la déflagration #MeToo, a dû reporter d'un an l'annonce du Nobel de littérature 2018.

Alors que le Nobel de littérature est proclamé par les 18 membres de l'Académie suédoise, le "Nouveau prix" se veut lui le fruit d'un long processus populaire.

Une liste est d'abord établie par 47 bibliothécaires suédois, puis ramenée à quelques noms par un vote populaire. Les organisateurs indiquent avoir reçu 32.000 contributions.

Apparaissaient sur cette liste finale ceux du Japonais Haruki Murakami, la Française Maryse Condé, le Britannique Neil Gaiman et la Canadienne d'origine vietnamienne Kim Thúy.

Or dans un courrier électronique, Haruki Murakami remercie "La nouvelle académie" pour l'honneur qu'on lui fait mais demande aussitôt à être retiré de la liste.

"Il préfère se concentrer sur son écriture et rester à l'écart de l'attention médiatique", a expliqué la "Nouvelle académie" sur sa page Facebook.

Outre l'auteur de "La ballade de l'impossible", plusieurs habitués des spéculations sur l'attribution du Nobel figuraient dans la sélection des libraires suédois, dont la Canadienne Margaret Atwood, les Américains John DeLillo et Joyce Carol Oates ou encore l'Israélien Amos Oz.

N'y sont en revanche jamais apparues la mère d'Harry Potter, la Britannique J.K. Rowling, ainsi que les romancières Sara Stridsberg et Kerstin Ekman, membres démissionnaires de... l'Académie suédoise.

Le nom du ou de la lauréate du "Nouveau prix de littérature" sera dévoilé le 12 octobre.

Vos commentaires