En ce moment
 
 

Malaisie: mort suspecte d'un éléphant pygmée de Bornéo

Malaisie: mort suspecte d'un éléphant pygmée de Bornéo
Les éléphants sont parfois tués par des braconniers car l'ivoire de leurs défenses atteint un prix élevé sur le marché noirMOHD RASFAN

Un éléphant pygmée de Bornéo a été retrouvé mort sur une rivière dans la partie de l'île de Bornée appartenant à la Malaisie, a annoncé vendredi un responsable local, dernier décès d'un spécimen de cette sous-espèce considérée comme menacée.

Les responsables de la préservation de la faune sauvage enquêtent pour déterminer la cause du décès de ce mâle, âgé d'une dizaine d'années, dont le corps a été retrouvé flottant sur la rivière, attaché par une corde à un arbre.

Le corps de l'éléphant, qui serait mort il y a quatre jours, a été retrouvé dans le district de Tawau dans l'Etat de Sabah, a déclaré à l'AFP Augustine Tuuga, directeur de l'organisme gouvernemental chargé de la faune sauvage dans cet Etat situé dans le nord de l'île.

Selon les médias locaux, l'animal pourrait avoir été blessé par balles. Les autorités n'ont pas pu confirmer si les défenses de l'éléphant ont été dérobées, car elles attendent les résultats de l'autopsie.

Il ne reste plus que 1.500 éléphants pygmées de Bornéo, selon l'organisation de défense de la nature WWF.

Les éléphants sont parfois tués par des braconniers car l'ivoire de leurs défenses atteint un prix élevé sur le marché noir, mais ils sont également la cible de villageois qui les considèrent comme des animaux nuisibles.

Selon M. Tuuga, au moins 100 éléphants ont été retrouvés morts au cours de la dernière décennie, dont certains tués délibérément par balle ou empoisonnés.

"Il n'est pas facile d'obtenir des preuves sur les auteurs de ces actes, de retrouver les suspects, car les gens ne nous donnent aucune information", a-t-il souligné.

Le territoire de Bornéo est partagé entre la Malaisie, l'Indonésie et Brunei.

Vos commentaires