Mamoudou Gassama: les associations dénoncent "une récupération politique éhontée"

Mamoudou Gassama: les associations dénoncent
Mamoudou Gassama, un Malien de 22 ans, devant la mairie de Montreuil le 28 mai 2018Lionel BONAVENTURE

Les associations d'aide aux migrants ont dénoncé lundi l'"hypocrisie" et la "récupération politique éhontée" de la naturalisation de Mamoudou Gassama, le Malien ayant sauvé un enfant du vide, qui masque mal selon elles "la dureté de la politique" migratoire du gouvernement.

"On a un sentiment général de récupération politique éhontée", et "d'utilisation d'un fait divers pour de la communication et de l'affichage" a affirmé à l'AFP Jean-Claude Mas, le secrétaire général de la Cimade, tout en se félicitant de la promesse de naturalisation faite au jeune homme, qualifié de héros après avoir escaladé la façade d'un immeuble parisien pour sauver un enfant suspendu à un balcon.

"C'est une façon de donner le change et des gages, pour compenser une politique endurcie sur le contrôle, le tri et la reconduite à la frontière", a-t-il ajouté.

"Il y a une part d'hypocrisie ou de cynisme", a pour sa part réagi Claire Rodier du Gisti, en dénonçant "le contraste avec la politique répressive menée par ce gouvernement sur les migrants et les sans-papiers" qui "broie des dizaines de milliers de personnes".

"On achète à bon compte une image de bienveillance", a-t-elle affirmé à l'AFP.

Les critiques étaient également nombreuses sur les réseaux sociaux, alors que le très contesté projet de loi "asile-immigration" arrive mercredi en commission des Lois du Sénat, après avoir donné lieu à des débats passionnés à l'Assemblée.

Le mouvement Génération.s a dénoncé un "sommet d'hypocrisie" tandis que la sénatrice écologiste Esther Benbassa parlait de "com à l'état pur".

Emmanuel Macron a affirmé lundi, après avoir reçu Mamoudou Gassama à l'Elysée, qu'"on protège les gens en danger dans leur pays, ce qui n'est pas son cas sinon ce n'est pas soutenable" pour la France, mais ce qu'a fait M. Gassama "est exceptionnel, un acte d'héroïsme" et "justifie une décision exceptionnelle".

Vos commentaires