Manifestation à Bruxelles pour réclamer la fin des massacres de Kurdes par l'armée turque à Afrin

Manifestation à Bruxelles pour réclamer la fin des massacres de Kurdes par l'armée turque à Afrin

Environ 250 personnes ont manifesté samedi au rond-point Schuman à Bruxelles pour demander la fin des violences à Afrin, enclave syrienne qu'ont pénétrée les forces armées turques en vue d'y déloger à la frontière les milices kurdes du YPG. Alliées des Etats-Unis dans la lutte contre le groupe terroriste Etat islamique, celles-ci bénéficient à présent du soutien des forces du régime de Bachar el-Assad. Les Turcs voient dans les milices du YPG le bras syrien du PKK autonomiste qu'ils combattent sur leur territoire. Les combats ont fait de nombreuses victimes. A Bruxelles, les manifestants ont dénoncé l'inaction de la communauté internationale.

"Quotidiennement, ce sont des dizaines d'hommes, de femmes et d'enfants qui meurent à Afrin", ont affirmé samedi les manifestants. "La sécurité de la population à Afrin est sacrifiée sur l'autel d'un jeu géopolitique entre les grandes puissances internationales et régionales qui visent leurs intérêts et le pouvoir en Syrie. Voilà comment on remercie les Kurdes pour leur contribution à la lutte contre l'Etat islamique", ont-ils dénoncé. Les manifestants craignent en outre que l'offensive militaire turque ne rende encore plus imprévisible ce conflit fort complexe, et amplifie le flux, déjà important, des réfugiés.

Ils ont lancé un appel aux autorités belges et à la communauté internationale à tout faire pour mettre fin à la violence en Syrie, veiller à la sécurité des réfugiés syriens et rendre possible la reconstruction démocratique, inclusive et durable de la Syrie.

Vos commentaires