En ce moment
 

Marée noire au Mexique: BP a obtenu de payer une amende réduite, selon une ONG

(Belga) Le géant pétrolier britannique British Petroleum (BP) a obtenu du gouvernement mexicain de payer une amende réduite après la marée noire de 2010 dans le golfe du Mexique, a dénoncé vendredi une ONG.

Selon l'organisation internationale Poder, le gouvernement mexicain et BP ont conclu un accord pour le paiement d'une amende de 25,5 millions de dollars. A titre de comparaison, le groupe britannique a payé 60 milliards de dollars aux Etats-Unis, également touchés par la catastrophe, précise l'organisation. Selon cette dernière, les discussions entre le gouvernement mexicain et le groupe pétrolier ont eu lieu au moment où s'achevait la réforme énergétique du président Enrique Peña Nieto, approuvée en 2013 et qui a ouvert le secteur de l'énergie aux investissements privés et étrangers. A partir de ce moment-là, BP est devenu l'un des plus importants clients du Mexique. Selon l'enquête menée par Poder et le site américain BuzzFeed News, "des preuves ont été ignorées, peu d'études réalisées et des investigations annulées" montrant que Mexico "a toujours eu une préférence pour parvenir à un réglement extra-judiciaire" de cette affaire, "au détriment des intérêts des pêcheurs" touchés par la catastrophe. D'après les mêmes sources, lors d'une réunion avec les autorités le 18 août 2017 - soit six mois avant la conclusion de l'accord -, BP avait "réitéré sa volonté de parvenir à une solution à l'amiable et définitive dans ce conflit, gardant à l'esprit le bon climat des affaires régnant au Mexique, actuellement comme à long terme", selon des documents gouvernementaux, dont Poder et BuzzFeed ont eu connaissance. L'explosion de la plate-forme pétrolière DeepWater Horizon opérée par BP dans le Golfe du Mexique en avril 2010 avait fait 11 morts et provoqué une marée noire sur 180.000 kilomètres carrés. L'accident s'était produit à 478 km de la frontière maritime avec les Etats-Unis. La qualité de vie des populations côtières s'est dégradée depuis la marée noire "en raison de la baisse de la pêche" et "plus de 10.000 habitants" ont engagé une action en justice contre le groupe, devant un tribunal en Louisiane, rappelle Poder. Depuis 2015, BP a obtenu cinq permis pétroliers au Mexique. Il possède également 279 stations essence et prévoit l'ouverture de 1.500 supplémentaires dans les cinq prochaines années. (Belga)

Vos commentaires