En ce moment
 

Maurice Manificat: avec le bronze en relais, "on tient notre rang"

Maurice Manificat: avec le bronze en relais,
(g à d) Richard Jouve, Clément Parisse, Maurice Manificat et Adrien Backscheider, 3es du relais 4x10 km des Mondiaux de ski nordique de Seefeld in Tirol, en Autriche, le 1er mars 2019JOE KLAMAR

L'équipe de France de ski de fond a pris vendredi la médaille de bronze des championnats du monde de Seefeld-in-Tirol (Autriche), sa quatrième en cinq ans.

Maurice Manificat, deuxième relayeur, estime dans une interview par téléphone avec l'AFP que la France "tient son rang" derrière les nations majeures que sont la Norvège et la Russie.

QUESTION: Encore une médaille de bronze après celles des JO 2014 et 2018, et des Mondiaux de 2015. Quel est le sentiment qui domine?

REPONSE: "Évidemment c'est de la joie, même s'il a un petit sentiment de déjà vu, on savoure toujours autant. Cette médaille elle n'arrive pas juste comme ça, c'était un objectif. On tient notre rang. Il y a une certaine normalité qui s'installe. Depuis Sotchi on a fait des JO et des championnats incroyables.

Q - Richard Jouve, le quatrième relayeur, arrache la médaille au sprint...

R - On avait aligné Richard, ce n'est pas pour rien, c'est l'un des meilleurs sprinteurs mondiaux. On avait planifié ça depuis cet automne, on savait qu'il nous fallait un finisseur. Il y avait d'autres relais costauds, la Finlande, l'Italie, et puis finalement cette magie, qui nous est favorable.

Q - A titre personnel, vous avez été affaibli par une fièvre en début de championnats.

R - Je n'ai su qu'il y a deux jours que j'allais pouvoir faire le relais. Mercredi j'ai participé au 15 km, j'ai eu la sensation de bien finir. J'ai donné mon maximum, pour me décrasser et être prêt pour ce relais. Et les championnats ne sont pas finis! On a de grosses cartes sur 50 km dimanche, ça se court en skating et nous avons nos chances, avec Clément Parisse notamment.

Vos commentaires