En ce moment
 

Missiles russes: l'OTAN planchera sur une "réponse appropriée"

Russie

(Belga) Les Etats-Unis ont condamné le déploiement du nouveau système de missiles 9M729 par la Russie, par lequel elle viole le traité le Traité INF sur les forces nucléaires à portée intermédiaire. Le secrétaire américain à la Défense, James Mattis, a indiqué jeudi que les Etats-Unis évalueront avec les Alliés de l'OTAN une réponse appropriée face à l'attitude de Moscou, au terme de la rencontre entre les ministres de la Défense de l'Alliance qui s'est déroulée durant deux jours à Bruxelles.

"Les discussions sur les violations du (traité) INF par la Russie durent depuis déjà quatre ans. Nous avons tenté de dialoguer avec Moscou pour les ramener à l'ordre. Cela a assez duré. Nous faisons tout notre possible pour que la Russie respecte à nouveau le traité", a affirmé M. Mattis. Les Alliés ont tenu jeudi une - rare et inhabituellement longue - réunion du Groupe des plans nucléaires (GPN). Le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, s'est dit préoccupé par le déploiement par la Russie du nouveau système de missile 9M729, ciblant potentiellement l'Europe occidentale avec une tête nucléaire. L'OTAN dénonce une violation du traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire par Moscou. "Nous nous sommes entretenus pour répondre à toutes les questions des différentes nations et évaluer quelle réponse apporter à la situation. Pour l'instant, nous sommes tous d'accord de dire que la Russie viole le traité INF. Je préfère ne pas encore me prononcer sur la façon dont nous répondrons à la situation. Ce n'est pas une décision qui se prend en quelques jours. Mais je peux affirmer que nous répondrons de la façon la plus appropriée", a conclu M. Mattis. "Après l'avoir nié pendant des années, Moscou a reconnu l'existence d'un nouveau système de missiles, déstabilisateur pour notre sécurité. La Russie n'a pas été transparente et n'a pas apporté de réponse crédible à l'OTAN. Elle doit répondre à nos préoccupations", a martelé le secrétaire général de l'Alliance, sans pour autant se prononcer sur d'éventuelles mesures de rétorsion vis-à-vis de Moscou. Le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire, entré en vigueur en 1988, est un texte visant le démantèlement, par les États-Unis et l'URSS, de missiles à charges nucléaires et à charges conventionnelles d'une portée de 500 à 5.500 km. (Belga)

Vos commentaires