Mission économique princière en Argentine et en Uruguay - Une grève générale et une possible élimination du pays de Messi du Mondial au menu

(Belga) La mission économique en Argentine et en Uruguay, emmenée par la princesse Astrid, débutera officiellement ce lundi, après une journée d'acclimatation au rythme de Buenos Aires, où la délégation belge est arrivée dimanche matin. Le pays sera pourtant presque à l'arrêt jusque mardi. D'abord en raison d'une grève générale des services publics, puis mardi car Lionel Messi et ses compatriotes joueront leur avenir dans la coupe du monde de football en Russie.

La première partie de la mission se déroulera dans la capitale argentine, jusque mercredi midi, avant que les quelque 200 personnes qui composent la délégation ne prennent la direction de l'Uruguay. Plusieurs rencontres officielles entre la princesse et les ministres belges (dont ceux des Affaires étrangères Didier Reynders et de l'Economie et de l'Emploi Kris Peeters) et certains de leurs homologues argentins sont au programme ce lundi. La Ville de Buenos Aires remettra également à la princesse le titre d'"Invitée d'honneur". Une cérémonie aurait dû avoir lieu au siège du gouvernement local mais, en raison de la grève générale des services publics prévue ce même jour et des probables embouteillages sur les routes, les festivités auront finalement lieu à l'hôtel où réside la délégation belge. Mardi, c'est l'avenir au Mondial en Russie de la sélection argentine qui occupera tous les esprits. Cela n'empêchera pas les échanges, séminaires et entretiens officiels de se poursuivre. Mais, comme se plaisent à le répéter plusieurs diplomates belges, "le pays s'arrête véritablement quand l'Argentine joue". Surtout quand celui-ci est au bord de l'élimination... (Belga)

Vos commentaires