En ce moment
 
 

Mohammed Shamji, neurochirurgien à Toronto, tue sa femme avant de jeter son cadavre dans une rivière

Mohammed Shamji, neurochirurgien à Toronto, tue sa femme avant de jeter son cadavre dans une rivière
@Facebook

Un neurochirurgien de Toronto (Canada) a reconnu lundi avoir tué sa femme avant de placer son corps dans une valise et de la jeter dans une rivière fin 2016, quelques jours après qu'elle eut entamé une procédure de divorce, ont rapporté les médias canadiens.

Mohammed Shamji, 43 ans, avait été arrêté au lendemain de la découverte du corps de sa femme, Elana Fric-Shamji, elle-même médecin en banlieue de Toronto, et mère de leurs trois enfants. M. Shamji a été inculpé de meurtre avec préméditation.Lors d'une audience précédant son procès, il a plaidé coupable lundi de meurtre sans préméditation, ce qui entraîne automatiquement une peine de réclusion à perpétuité mais avec la possibilité d'une libération conditionnelle au bout de dix ans, contre 25 ans en cas de préméditation.

En plaidant coupable, le neurochirurgien échappe au procès qui devait débuter dans les prochains jours. Il connaîtra sa peine lors d'une audience prévue à partir du 8 mai, selon les médias. L'enquête avait établi que l'épouse du médecin avait été étranglée après avoir été violemment frappée à plusieurs reprises par son mari lors d'une altercation à leur domicile le 30 novembre 2016.


Le couple était marié depuis 12 ans

Après avoir entendu du bruit, leur fille de onze ans s'était approchée de la chambre parentale mais son père lui avait ordonné de regagner son lit, selon des documents dévoilés lundi. Il avait ensuite placé le cadavre de sa femme dans une valise qu'il avait jetée dans la rivière Humber, à une trentaine de kilomètres au nord de Toronto.

Le couple, bien connu de la communauté médicale de Toronto, était marié depuis douze ans mais Elana Fric-Shamji avait entamé une procédure de divorce deux jours avant la dispute qui a entraîné sa mort.

Vos commentaires