Mondial 2018 - "Nous sommes prêts relever le défi face à l'Angleterre"

(Belga) Le sélectionneur de la Tunisie, Nabil Maaloul, a affirmé que les Aigles de Carthage sont prêts à relever le défi face à l'Angleterre, lundi à Volgograd, à l'occasion de la première journée du groupe G du Mondial 2018. Il a ajouté que ses joueurs sont décidés à livrer une prestation à la hauteur des espoirs placés en eux et à honorer le football arabe et africain.

"Nous n'avons pas de grandes stars, certes, mais nous avons un groupe homogène et solidaire. La plupart pensait que Youssef Msakni était la star de la sélection, et maintenant après sa blessure, tout le monde place Wahbi Khazri comme meilleur joueur de l'équipe, mais cela n'est pas vrai, car il n'y a pas de joueur meilleur que l'autre." "Je pense que le match face à l'Angleterre sera difficile compte tenu de la valeur de ses joueurs. C'est la seule sélection au Mondial dont les joueurs évoluent dans le même championnat, ce qui a facilité la tache à Gareth Southgate pour composer une équipe homogène. On respecte la sélection anglaise mais on ne la craint pas, nous aussi nous avons nos propres armes que nous tenteront d'exploiter pour réaliser un bon résultat qui renforcerait le capital confiance des joueurs et conforterait nos chances de qualification au second tour", a ajouté Maaloul qui a souligné l'importance du match inaugural dans ce genre de rendez-vous compte tenu de ses répercussions sur le mental des joueurs et le reste du parcours. Maaloul a mis en exergue l'éventail de choix tactiques des Anglais notamment dans le compartiment offensif, en présence d'attaquants de haut niveau à l'image de Harry Kane et Raheem Sterling, ce qui oblige la défense tunisienne à rester vigilante et à fermer les espaces devant eux pour limiter leur danger. Interrogé sur les matches du mondial disputés jusqu'ici, Maaloul a estimé qu'à l'exception du match d'ouverture qui a vu le pays hote infliger une lourde défaite à l'Arabie Saoudite, le niveau des équipes reste équilibré, ce qui indique qu'il n'existe pas de grande différence de niveau entre les sélections engagées. . (Belga)

Vos commentaires