En ce moment
 

Mondial 2018 - Roberto Martinez : "Nous avons grandi en tant qu'équipe"

(Belga) Le sélectionneur de la Belgique Roberto Martinez était satisfait de l'état d'esprit affiché par l'équipe face au Panama. Neutralisés en première période, les Diables Rouges ont réagi après le repos en inscrivant trois buts. "Nous avons grandi en tant qu'équipe", a expliqué Martinez en conférence de presse après le match.

Roberto Martinez n'était pas surpris de l'opposition affichée par le Panama en première période. "C'est exactement ce que nous attendions. Ce n'était pas un match facile. Je pense que nous avons bien démarré les quinze premières minutes. Le Panama a été très solide défensivement avec une bonne organisation, ce qui nous a rendu un peu nerveux. Nous avons manqué de rapidité dans nos passes en début de rencontre. Le tempo n'était pas assez élevé pour se créer des occasions franches. Nous avons toutefois grandi au cours de la rencontre", a déclaré Roberto Martinez. Les Diables Rouges ont ouvert rapidement le score au retour des vestiaires. "La deuxième période fut plus ce que l'on attendait. Dries Mertens a inscrit un très beau but. Le premier but était primordial, cela vous donne un boost moral. À partir de ce moment-là, nous avons eu plus d'espace et nous étions plus en contrôle." Le Panama aurait pourtant pu revenir au score quelques minutes plus tard si Thibaut Courtois n'avait pas remporté son face-à-face à la 54e. "Le Panama a eu une ou deux contre-attaques, vous savez que vous devez bien défendre à ce moment-là. Nous avons réussi à conserver le zéro derrière. Nous avons également vu l'importance de Thibaut Courtois aujourd'hui. Il n'a pas été mis à contribution pendant 50 minutes mais il a réussi à remporter un face-à-face au bon moment." Depuis le début de la Coupe du monde, les grandes nations éprouvent des difficultés face aux nations jugées plus faibles. Pour Roberto Martinez, ces résultats n'ont pas influencé la performance des Diables Rouges. "Nous devons uniquement nous concentrer sur nous-mêmes. La façon dont nous jouons dépend de notre attitude en tant qu'équipe. Nous savions que nous ne remporterions pas la rencontre après cinq minutes. Vous devez comprendre que pendant une Coupe du monde, vous devez jouer pendant nonante minutes. Vous devez être très prudents. Si vous n'inscrivez pas un but rapidement, vous devez être préparés à travailler dur. C'était le moment de montrer de la maturité et de l'entraide. Nous savons que nous avons du talent individuel mais c'était le moment de montrer que nous sommes une équipe. Le Panama a fourni beaucoup d'efforts en première période et cela se souligne. C'était compliqué pour eux de maintenir le rythme après le repos." Enfin, le sélectionneur de la Belgique est revenu sur le traitement réservé à Eden Hazard au cours de la rencontre. "Tout le monde est autorisé à préparer un match de la manière dont il veut, cela fait partie des règles. Ma crainte est de voir un des tacles nous priver de la chance de voir évoluer un joueur comme Eden Hazard. Je pense que cela ne concerne pas qu'Eden. Cela vaut pour tous les joueurs qui ont l'habilité de faire la différence avec le ballon." . (Belga)

Vos commentaires